Ce week-end, Marc Marquez considérera toujours humblement ce Grand Prix de France comme une étape de plus en moins pour redevenir comme il était avant son terrible accident de Jerez en 2020. Une dure remontée vers les sommets qui a commencé à Portimao avant de se poursuivre lors d’un Grand Prix d’Espagne marqué par deux accidents assez durs. Le lendemain, pour le test sur le même tracé de Jerez, l’officiel Honda avait dû baisser pavillon, puisque physiquement encore trop impacté. Cette semaine de répit, avant de retrouver Le Mans et son Grand Prix de France, était la bienvenue…

Marc Marquez aborde ce cinquième rendez-vous de la saison MotoGP, qui est son troisième personnel cette année, après neuf mois d’absence, sans avoir un autre objectif que celui de se sentir mieux et plus fort. Les chronos et le classement restent accessoires. Une approche que son corps lui impose. Ainsi, l’octuple Champion du Monde a dû interrompre son essai de lundi dernier qui suivait le Grand Prix d’Espagne après sept tours. Les deux chutes lors du meeting à Jerez avaient laissé leurs marques. Son corps lui avait demandé d’arrêter les frais, selon le propre aveu du pilote Repsol Honda, qui n’a fait son retour sur la RC213V qu’à la mi-avril.

Le week-end sans course est donc arrivé au bon moment. « C’était une bonne semaine entre les courses, j’ai pu me reposer, continuer à m’entraîner et à faire de la rééducation », a déclaré l’Espagnol de 28 ans. « L’objectif de ce week-end est d’avoir moins de difficultés et de continuer à travailler pour aller mieux. Pas à pas, nous devenons plus forts. Notre objectif est de tirer parti des progrès que nous avons réalisés jusqu’à présent ».

Marc Marquez craint moins la météo que Pol Espargaró

Les prévisions météo changeantes pour le week-end peuvent créer un défi supplémentaire au Mans. Le huit fois champion du monde en a bien conscience : « quoi qu’il arrive, nous saurons comment y faire face » assure-t-il.

Pol Espargaró a pu quant à lui faire bon usage du test de Jerez contrairement à son coéquipier : « le test a été très utile pour moi et pour l’équipe, nous avons essayé beaucoup de choses et avons pu mieux comprendre la Honda », a souligné la nouvelle recrue HRC.  Le cinquième du Championnat du Monde de l’an dernier, mais alors sur KTM, ajoutait : « l’année dernière, nous étions sur le podium au Mans sous la pluie. Bien sûr, nous préférerions que ce soit sec ce week-end, mais le temps sera le même pour tout le monde et j’aurais l’opportunité de rouler sur cette moto dans de nouvelles conditions. Comme toujours, la motivation est grande, j’attends le week-end avec impatience ». Une nouvelle expérience attend l’aîné des Espargaró

Marc Marquez Pol Espargaró



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team