Franco Morbidelli est le dossier bien ficelé chez Yamaha qui ne devrait pas tarder à être bouclé. Avant de se lancer dans des négociations plus âpres… Entendez par là que chez Petronas, on devait ces prochains jours confirmer son pilote italien avant de se pencher sur le cas Valentino Rossi à l’arrivée imposée par Yamaha. Le Champion du Monde de Moto2 2018 échange donc un jeune équipier étincelant avec une légende vivante qui est aussi son maître au sein de l’académie VR46 d’où il est issu. Mais Vale restera celui qu’il faut battre dans son box…

Franco Morbidelli a vu un instant l’ombre de Jorge Lorenzo planer au-dessus de sa Yamaha aux couleurs de Petronas. Une menace qui s’est révélée furtive. Sa dernière saison n’a pas été mauvaise, même si éclipsée par le parcours plus probant de son équipier débutant Fabio Quartararo. Et lors des tests d’un intersaison que la crise de coronavirus pousse maintenant à près de six mois, il a révélé une pointe de vitesse prometteuse.

Razlan Razali le fera donc signer un nouveau bail ces prochains jours. Une perspective que Franco Morbidelli évalue ainsi sur la Gazzetta dello Sport : « on y travaille, c’est une équipe fantastique dans laquelle je me sens vraiment bien. J’aimerais rester, mais il n’y a toujours rien de concret. » Un schéma qui peut aussi être appliqué à l’arrivée de Valentino Rossi dans son équipe : « j’ai lu quelque chose. J’espère avoir un bon avenir pour moi, si c’est à côté de Vale, ce sera encore plus cool. »

Morbidelli veut apprendre de la leçon donnée par Quartararo

« Si cela se produit, ce sera stimulant. Nous partageons déjà beaucoup de choses entre nous, l’avoir dans le box serait différent. La forte amitié nous pousse à une grande rivalité sur la piste ». Il précise : « quand j’ai Vale devant, j’essaie toujours de donner quelque chose de plus pour le battre. Tout le monde veut conserver son leadership jusqu’à la prochaine course. Avec lui, le défi a une saveur différente ».

Pendant ce temps, Fabio Quartararo rejoindra le team officiel Yamaha pour succéder à Valentino Rossi aux côtés de Maverick Viñales : « Fabio était un éclair. Personne ne s’attendait à ce que ça aille si vite, pas même lui. J’espère que cette leçon m’aura fait du bien : j’ai essayé d’apprendre, de comprendre comment il s’entraîne et prépare la course. Son style, les trajectoires particulières. » Un bel hommage.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team