Le team manager de Pramac Racing s’est entretenu avec GP One au sujet des changements qui attendent la catégorie MotoGP cette saison.


Avec le retrait de Marc VDS, l’arrivée de Yamaha Petronas et le changement de Tech3 pour KTM, la grille MotoGP va se voir bouleverser cette année et tend désormais vers un modèle où les équipes satellites auront une plus grande importance qu’avant.

Cette situation fait les affaires du team Pramac Racing qui vivait cependant déjà cette situation avec Ducati. Francesco Guidotti, le team manager, est très satisfait de ces changements : « Cela sera une belle bataille car ce à quoi la Dorna veut arriver est que chaque constructeur ait une structure satellite solide. On voit Tech3 avec KTM puis le team LCR de Cecchinello pour Honda, avec deux pilotes forts. Il est en train de se mettre en place une situation de teams Factory + satellite, et ce dernier a un lien différent avec le constructeur qui lui fournit du nouveau matériel. Le règlement a été fait pour tenter d’augmenter le niveau des prestations, de sorte que même les teams satellites puissent être le plus aux avant-postes possible. L’idée a été de ne pas suivre le parcours qui était en place auparavant, c’est-à-dire qu’il y avait les équipes officielles et les teams qu’il était mieux de définir comme clients, plus que satellites. A présent nous pouvons vraiment les définir comme satellites alors qu’avant ce n’était souvent pas comme cela. »

Bien que le paysage du MotoGP en soit transformé, il considère que c’est une bonne chose pour les équipes : « Cela intéresse les constructeurs eux-mêmes car aujourd’hui le niveau est tellement élevé en MotoGP que cela leur sert d’avoir un team fait pour leur permettre de progresser. Yamaha a choisi Morbidelli et Quartararo, deux jeunes pilotes. Cela leur donnera le temps de progresser, et peut-être que l’un des deux entrera dans le team officiel. De cette façon, il n’y a pas besoin d’aller chercher un pilote dans une autre équipe officielle. Il y a également la satisfaction de faire progresser de manière interne un pilote qui ensuite arrivera dans le team officiel. Pour moi c’est un double avantage. »

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac