Alberto Puig n’est plus dans le box Repsol Honda dont il est le directeur depuis le retour du MotoGP en Europe. Il était donc absent lors des Grands Prix du Portugal et d’Espagne. Et il souhaite être parmi ses troupes le week-end prochain au Mans. Un site symbolique pour lui car c’est au cours d’un Grand Prix de France 1995 qu’il a subi une violente chute qui l’amène, aujourd’hui, à se battre pour éviter une amputation…

La nouvelle vient de Speedweek, et elle révèle encore un peu plus de quel bois les hommes du paddock des Grands Prix sont faits. Les pilotes sont exceptionnels, certes, mais dans le box il y a aussi des personnages courageux. L’ancien pilote Alberto Puig en est l’exemple le plus récent. L’Espagnol se voit contraint de rester chez lui à cause de problèmes de santé suffisamment sérieux pour craindre l’amputation d’une jambe.

On rappellera qu’Alberto Puig, alors pilote, est lourdement tombé, à plus de 270 km/h, lors d’une séance d’essais du Grand Prix de France 1995. Pilote d’une Honda NSR 500 au sein du team Pons, il a violemment heurté les protection avec sa jambe gauche.

Alberto Puig et l’os d’une vache

La suite relève de l’incroyable : si la jambe de l’Espagnol a été sauvée in extremis, c’est grâce à plusieurs opérations et autres greffes osseuses, dont une avec… l’os d’une vache. Un aveu fait par l’intéressé lui-même dont la jambe n’est plus que peau et os.

Alberto Puig, aujourd’hui âgé de 54 ans, se bat à présent avec les conséquences à long terme de ces blessures graves. Les médecins font tout leur possible pour que la jambe reste viable. Selon Speedweek, après le deuxième Grand Prix du Qatar, des vaisseaux sanguins ont été transplantés de la jambe droite en bonne santé dans la jambe gauche. Puig veut être de retour dans les stands au Mans le week-end prochain. Les médecins lui avaient accordé un repos strict au moins pour Portimão et Jerez.

Alberto Puig Honda



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team