Andrea Iannone ne sait plus vraiment à quel saint se vouer, mais il peut avoir confiance en son avocat. Il faut dire qu’il en faut un bon pour démêler cet étonnant verdict d’un tribunal qui reconnaît l’innocence de l’accusé dans une affaire de dopage pour mieux le condamner à 18 mois de suspension. Il faudra donc aller en appel devant le TAS pour une décision plus claire. Une issue que l’homme de loi envisage avec optimisme. Reste le délai de la procédure…

Andrea Iannone est conforté dans sa position démontrant qu’il n’a pas pris sciemment le produit dopant retrouvé dans son organisme. La contamination s’est faite par la consommation d’aliments viciés. Pourtant, il a été sanctionné et sa carrière est en suspens jusqu’au 16 juin 2021. Autant dire qu’à l’échelle du MotoGP, elle est terminée…

Mais la partie n’est pas finie. L’avocat de Joe le Maniac, Antonio De Rensis, va aller en appel devant le TAS. Et voici comment il envisage la suite : « il y a une grande satisfaction » commence-t-il de façon surprenante sur Moto.it. Mais il étaye : « d’un point de vue technique, tous les arguments défensifs ont été acceptés, y compris les photos produites par d’autres pilotes, mentionnées dans les motifs. Andrea n’a aucun lien avec l’utilisation volontaire du dopage et notre thèse sur la contamination des aliments est affirmée. Le dossier de l’accusation basé sur des photos d’Andrea en caleçon et des citations de Wikipédia a été complètement démantelé. »

Cependant… « La surprise demeure pour la sanction imposée, mais en ce sens la jurisprudence du TAS est très claire, comme en témoignent les dizaines d’athlètes acquittés pour contamination alimentaire. Nous allons donc au TAS avec une grande confiance : nous déposerons l’appel en avril, en espérant que la décision sera rapide. Nous n’aurons pas à refaire un chemin scientifique puisque les juges ont confirmé qu’il était contaminé. Cela ne devrait pas être trop longs. »

 

 

 

L’avocat est néanmoins un peu étonné de la condamnation d’un homme déclaré innocent… « Avant, j’étais très pragmatique : pour moi, le résultat le plus important est la reconnaissance de la contamination des aliments. À ce stade, thèse étant acceptée, je m’attendais à zéro mois… Maintenant, nous allons parler au TAS de 18 mois, mais la pièce la plus importante était la reconnaissance qu’Andrea Iannone est un athlète propre. Nous allons voir s’il sera le premier pilote au monde reconnu coupable de contamination alimentaire… Pour le moment nous profitons de ce premier résultat de contamination alimentaire, également pour l’image de l’homme qui, je vous l’assure, a beaucoup souffert. »

« Dans cette affaire, j’étais plutôt désolé de l’attitude verbalement inutilement agressive du procureur, qui s’est même permis d’interrompre le Dr Solomon, lui demandant s’il était sûr de ce qu’il disait. Je crois que l’équilibre doit être la base de toute procédure » termine le défenseur qui lève ainsi le voile sur un aspect plus flou de toute cette affaire… Qu’il faudra bien un jour tirer au clair.



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini