Johann Zarco n’a terminé sa première journée du Grand Prix d’Italie qu’en onzième position. Soit hors d’un top 10 qui donne le ticket pour une entrée directe en Q2. Après tout ce qui a été entendu sur l’avantage de Ducati sur ce circuit du Mugello on pourrait appréhender ce résultat comme une déception. Mais Jack Miller a fait à peine mieux si bien que Bagnaia semble l’exception dans le clan des GP21 bousculé par deux protagonistes a priori inattendus : Alex Rins sur une Suzuki et des KTM, sans parler des Yamaha… Mais le Français rassure : tout est sous contrôle.

Certes, Johann Zarco espérait sans doute un peu mieux de ce vendredi en Italie, mais pour autant, il n’est pas effondré par ce classement qui le met hors du top 10 : « ce matin j’étais content, tout a bien commencé et même avec des pneus usés j’étais rapide » commente le pilote Pramac. « Les temps ont été immédiatement excellents, ce qui était important pour la confiance. Dans l’après-midi j’ai fait quelques bons tours. Mais je suis mécontent de ne pas avoir pu améliorer mes temps avec le soft. Maintenant je suis un peu en colère, mais ce n’est pas un drame parce que je sais que nous avons la FP3 pour regagner la Q2 et être avec le plus rapide ».

Zarco : « nous avons essayé des choses qui n’ont pas fonctionné »

Par ailleurs, il évalue ainsi la concurrence : « pour moi, le rythme de Rins dans l’après-midi était impressionnant. Notre avantage de puissance aide beaucoup en course. Rins ou les pilotes Yamaha sont trop forts dans les virages. Si vous pouvez les arrêter avec le moteur, vous profitez de l’avantage. Faire des temps très rapides n’est pas indispensable maintenant. Vous ne verrez le véritable avantage de Ducati au Mugello qu’en course ».

C’est ce qui s’appelle être serein. « Je peux bien exploiter les avantages de la moto ici et j’arrive à contenir les points faibles. Elle a un potentiel énorme, et je suis heureux de voir Bagnaia parmi les premiers car c’est le premier test de la vitesse de la moto ». Johann Zarco termine : « nous avons essayé des choses qui n’ont pas fonctionné, mais nous avons le temps de régler le problème demain matin. Je me serais attendu à faire plus, mais je sais que le moment viendra ». Rendez-vous donc samedi !

MotoGP Italie J1 : chronos

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing