Soulagement chez Ducati : trois semaines après s’être fracturé la clavicule dans une course de motocross accomplie avec l’autorisation de son employeur, Andrea Dovizioso a été déclaré apte par les docteurs tant pour les tests de mercredi que pour le Grand Prix qui se dérouleront à Jerez. L’officiel Ducati ne laissera donc pas a priori sa place à Michele Pirro pour un Grand Prix d’Espagne qui va ouvrir la saison de MotoGP. Mais celui qui n’a encore rien décidé au sujet de son avenir sera-t-il pour autant assez en forme pour défier Marc Marquez et consorts ?

Après un examen médical de sa fracture de la clavicule gauche, Andrea Dovizioso a été déclaré apte pour les tests de mercredi et pour le GP d’Espagne 2020. Le redémarrage de l’activité sera beaucoup plus intense qu’un Grand Prix habituel, si bien qu’après une si longue pause, les trois catégories auront droit mercredi à deux séances d’essais pour se remettre en piste et se préparer pour le week-end de course. Les séances dureront 40 minutes pour Moto3 et Moto2, et une heure et demie pour MotoGP.

Avant que tous les pilotes de la catégorie reine ne remontent sur les motos, Andrea Dovizioso avait un rendez-vous avec les docteurs pour passer un examen médical pour vérifier l’état de sa blessure, qui l’a obligé à subir une intervention chirurgicale le 28 juin dernier, quelques heures après sa chute.

Dovizioso et les médecins étaient optimistes quant à la récupération du pilote italien avant le GP d’Espagne, et l’examen médical qu’il a subi ce mardi à Jerez a confirmé le pronostic. Après l’examen, le Dr Ángel Charte et son équipe ont donc déclaré Dovizioso apte à participer à la journée de test de demain et au reste du Grand Prix. Mais sera-t-il en mesure de faire face à la terrible concurrence qui s’annonce sur la piste ?

“Tant que je ne monterai pas sur la Desmosedici…”

DesmoDovi répond de façon réaliste : «après l’opération de la clavicule, j’ai continué à travailler dur pour essayer de me mettre en forme pour le rendez-vous de Jerez. Je me sens plutôt bien, mes sentiments sont positifs, mais tant que je ne monterai pas sur la Desmosedici, je ne saurai pas exactement quelle est ma condition physique réelle “.

La chaleur compliquera certainement les plans d’Andrea, une variable qui risque d’être fondamentale pour tout le monde. «Nous devrons nous habituer à la chaleur de Jerez et étant donné le calendrier court, il sera encore plus important d’être constant et de ne pas se tromper. En tout cas , conclut-il, être capable de revoir l’équipe et de pouvoir courir est ce que je veux le plus pour le moment ».



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team