Les courbes sont un des outils souvent indispensables pour analyser une course. Systématiquement utilisées en Formule 1, elles permettent de visualiser d’un simple coup d’œil le rythme que chacun a eu lors du Grand Prix, en mettant parfois en évidence tel ou tel fait de course.

Aujourd’hui, concernant le Grand Prix d’Andalousie qui s’est disputé à Jerez le week-end dernier, elles ne révèlent pas vraiment d’autres choses que ce que l’on a eu le temps de voir à l’écran mais mettent l’accent sur le très haut niveau qui règne actuellement en MotoGP.

On peut en juger par la platitude des graphiques qui traduisent l’extrême régularité des performances, et même quand Maverick Viñales perd un peu pied aux 10e et 11e tours en se faisant dépasser par Francesco Bagnaia et Franco Morbidelli, il perd à peine une demi-seconde par rapport à son rythme initial.

On observe aussi très bien la course de Fabio Quartararo avec une attaque au début du Grand Prix puis une poussée régulière qui le mettait à l’abri de tous, y compris de Francesco Bagnaia, le seul à pouvoir suivre son rythme au milieu de course, avant de relâcher avec sagesse dans les deux derniers tours. Saluons donc à la fois la maîtrise du Français et la performance du jeune Italien qui a vaillamment défendu les couleurs de Ducati avant que son moteur le trahisse.

Peut-être libéré psychologiquement de ses coéquipiers chez Honda, Takaaki Nakagami semble s’épanouir et a également fait une course vraiment très solide, et sa courbe montre de façon flagrante que le pilote japonais n’a commis strictement aucune erreur tout au long des 25 tours de l’épreuve, alors que même le très aguerri Valentino Rossi a quelque peu relâché son effort au 17e tour.

Enfin, notons que les deux pilotes officiels Yamaha ont à peine ralenti de 3 dixièmes en roulant dans le nuage d’huile de la Ducati de Pecco Bagnaia !

Gageons que les courbes du Grand Prix de la République tchèque à Brno seront peut-être un peu moins lisses…



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team