Le retour d’un Marc Marquez sur la piste, quelques jours seulement après s’être fait opérer d’un humérus fracturé, fait décidément beaucoup jaser dans le paddock. La question sur les tenants et les aboutissants ayant permis une récupération aussi rapide pour bluffer les médecins lors de la visite médicale d’aptitude prend de plus en plus d’ampleur… Mais il y a aussi une question de sécurité sur la piste. Tant pour l’octuple champion que pour les autres. Le patron de Pramac Ducati, Paolo Campinoti insiste sur cet aspect. Ce qui peut expliquer la dernière intervention d’Alberto Puig insistant sur le fait que cette démarche vient uniquement de Marc Marquez…

Marc Marquez déjà le retour, cela a tous les ingrédients d’une série mettant en scène un héros. Mais nous sommes aussi dans la vraie vie et cette récupération éclaire interpelle le commun des mortels. Parmi eux, Paolo Campinoti, qui s’occupe du team Pramac Ducati : « si je suis surpris ?  Très ! » commence le patron italien sur la Gazzetta dello Sport. « Nous ne sommes pas dans la Rome antique avec le gladiateur qui doit mourir au Colisée, il y a deux mille ans ».

« Il y a deux jours il était sous anesthésie générale pour une opération grave »

« La sécurité est l’un des principes qui guident notre civilisation et ces dernières années dans les compétitions, elle est devenue l’un des aspects prioritaires. Il s’agit d’une personne qui, il y a deux jours, était sous anesthésie générale pour une opération grave et qui met maintenant sa vie et celle des autres en danger ».

Voilà qui est clair… Mais il ne s’arrête pas là et interroge carrément Honda : « ce qui m’a le plus surpris, et dans le mauvais sens, c’est le comportement de Honda, qui a permis et se prête à cette chose. Ils font campagne sur la sécurité automobile et moto dans le monde entier. Puis ils acceptent la corrida ».

Paolo Campinoti termine, en n’oubliant pas la commission médicale qui a donné le feu vert : « si quelque chose arrive, elle en assumera la responsabilité ». Le décor est planté. Alberto Puig a déjà déchargé Honda au cas où. Attendons samedi et les premiers tours de piste pour connaître la suite et savoir si en haut lieu, on n’a pas confondu vitesse et précipitation.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac