Après avoir été un protagoniste chez Yamaha, un pilote officiel KTM et un repêché grâce à Honda, Johann Zarco se retrouve cette fois pilote satellite Ducati. Le tout en un peu plus d’un an seulement. Mais le Français pense qu’il peut à présent poser ses valises et s’installer comme une plus-value de l’usine de Borgo Panigale. Mieux même, il ambitionne d’être carrément incontournable à terme, ce qui veut dire être celui qui de dressera face à Marc Márquez. Explication…

Johann Zarco a eu un parcours tumultueux en MotoGP ces derniers temps. A présent sous l’auvent Ducati, il aimerait y jouer un rôle de premier plan : « je suis heureux d’avoir beaucoup de gens qui croient en moi » commente le Français au sujet de sa nouvelle vie. « Je ne voulais pas perdre mes capacités. Je pense que j’ai déjà montré mon potentiel en MotoGP mais pas complètement. A un moment donné, j’ai eu peur de perdre cette sensation et cette capacité à aller vite avec une MotoGP, ce que je ressentais au contraire très bien avant. »

Mais ses fameuses sensations ne sont pas encore entièrement recouvrées : « la sensation d’être à l’aise sur la moto et de tout faire un peu plus automatiquement me manque. Tout ce que je fais en ce moment est sous contrôle, mais je ne roule pas encore naturellement » reconnait l’équipier de Tito Rabat. « J’y travaille, mais ce n’est pas une chose facile à faire. L’expérience que j’ai vécue m’a aussi appris combien il est important de savoir s’adapter et de savoir changer de style. Si vous voulez rester à un très haut niveau, vous devez être prêt à changer les choses. »

Lorsque tout sera en place et les planètes alignées, le double Champion du Monde de Moto2 pourra dérouler son plan d’attaque, qui est ambitieux : « je pense que je peux être pour Ducati l’anti-Marc Márquez, et j’en suis très heureux. L’objectif que je me suis fixé dans ma carrière est d’être dans une équipe d’usine pour pouvoir gagner un championnat du monde en MotoGP, donc j’aimerais être cet homme. Mais je ne me pose pas cette question maintenant, il est très tôt et vous devez d’abord faire beaucoup de choses et prouver que vous méritez une de ces bonnes places dans l’équipe d’usine » termine le tricolore sur GPOne.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing