On a beaucoup parlé du team Reale Avintia Ducati ces derniers temps. Sa montée en gamme due à l’arrivée de Johann Zarco y est pour beaucoup, tellement d’ailleurs que l’on en oublierait presque que le Français a un équipier. Il s’agit de Tito Rabat, dans les murs depuis déjà deux saisons, et c’est aussi un ancien Champion du Monde de Moto2, millésime 2014. Comment aborde-t-il cette saison 2020 alors qu’il semble condamné à vivre dans l’ombre du Français ? Avec le mors aux dents…

Tito Rabat va entamer cette année sa cinquième saison de MotoGP, et sa troisième au sein du team Avintia Ducati. Il sera au guidon d’une GP19, comme celle de son nouvel équipier qui a mis l’écurie sous une nouvelle lumière. Cependant, entre les deux anciens Champion du Monde de Moto2, il y aura une différence : « Johann Zarco a un contrat avec l’usine Ducati, et moi avec Reale Avintia. L’équipe me dit que nous aurons la même chose. Raúl Romero et Rubén Xaus me disent qu’ils vont tout donner pour qu’il en soit ainsi. »

Rabat aura donc un œil sur ce qui se passera dans le box et cette vigilance montre que l’homme aux 13 victoires en Moto2 n’a pas l’intention de laisser celui qui en compte 15 vivre sereinement : « L’arrivée de Zarco est une motivation supplémentaire. J’ai eu de nombreux équipiers, comme Mika Kallio, Pol Espargaró, Marc Márquez… Grâce à leur rapidité, j’ai beaucoup appris. Cela me manquait un peu, d’avoir un pilote à proximité qui se battait pour gagner des courses en MotoGP, qui avait atteint des podiums ou des pôles, qui avait presque gagné lors de sa première course, qui a été une référence. Ça me donne des ailes, parce que je ne me vois pas si loin. C’est juste là. »

 

 

 

Un optimisme qui s’explique par un facteur qui s’est révélé lors du dernier test de Sepang… Et il s’agit du nouveau pneu Michelin, pourtant si décrié… « Avec ces pneus, contrairement à ce que l’on entend chez Honda et Ducati, je peux entrer dans la courbe sans passer sur la défensive, maintenant la roue arrière est en contact. Vous pouvez maintenant vous concentrer sur le pilotage. Il est impossible de revenir en arrière, vous ne pouvez qu’avancer. Je peux rouler en toute confiance. Cette gomme vous informe. Pour moi, c’est un pas de géant. »

Une bonne nouvelle qui le met ainsi en appétit : « je pense que nous avons de réelles options pour être dans le groupe du cinquième au 12e. Si des choses étranges ne se produisent pas, il sera difficile de prétendre à des podiums et des victoires. Mais bien sûr, nous pouvons faire partie de ce groupe » assure le pilote de 31 ans qui termine ainsi sur Marca : « ce championnat change de plus en plus. Vous n’avez rien d’assuré. Nous avons besoin de résultats. J’ai besoin de me secouer, indépendamment de tout le reste. Cela fait quatre ans que je végète. Presque tout le monde, y compris Zarco, doit décrocher un contrat pour 2021. »

 


Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing