Face à la décision courageuse de quitter KTM en fin de saison, et donc avec un avenir incertain en MotoGP, Johann Zarco a accordé une interview à Canal+ (au micro de Marina Lorenzo, et non pas à celui de Laurent Rigal, comme pourrait le suggérer notre photo) dans laquelle il a abordé son futur de façon très cartésienne, en l’ordonnant selon plusieurs possibilités.

Voici donc la synthèse des diverses solutions qu’envisage le double champion du monde français, classées selon ses préférences, après avoir décrit ce qu’il vivait actuellement.

Johann Zarco : « une sorte de sensation étrange. Finalement, c’est presque sauter sans parachute car je ne sais pas ce que je peux faire l’an prochain. Mais c’est un soulagement par rapport aux choses qui rôdaient en moi et qui me perturbaient ».

« Depuis déjà le mois d’avril ou de mai, je disais ” je ne peux pas continuer comme ça “. J’ai essayé de passer outre et de rentrer à fond dans le projet mais je retrouvais toujours ces mêmes sensations, le doute et la colère, qui me mettaient mal ».

« Ça me rendait malade d’être bien payé pour rien faire ».

Option A, courir en MotoGP : « Sur le papier, 2020 est très compromis en MotoGP. Il n’y a pas de solution. C’est donc peu probable mais pas à 100% oublié, car il peut encore se passer des choses ».

Option B, pilote d’essais MotoGP : « pilote test sur une moto qui gagne. Ça pourrait être Yamaha ou ça pourrait être Suzuki. Pourquoi pas Ducati ? Honda, je ne sais pas. Si je deviens pilote test, c’est vraiment pour rebondir après, car l’objectif est très clair : pouvoir performer en MotoGP sur les podiums et rêver d’un titre ».

Option C, Retour en Moto2 : « elle y est aussi dans la tête. Rester dans le paddock Grand Prix, c’est fondamental. Se donner les moyens de rejouer un titre mondial, c’est un enseignement énorme ! De pouvoir retrouver ça, permettrait de garder cette sensation d’être toujours sur le fil et d’être prêt à tout pour gagner pour ensuite rebondir en MotoGP après ».

Option D, Superbike : « non. J’ai pour l’instant même pas encore parlé avec des personnes pour une éventualité en Superbike ».

On le voit, à défaut de la moindre certitude, les choses sont claires dans l’esprit de Johann Zarco.

Pour le moment, le paddock bruisse des trois pistes les plus probables :
– Pilote d’essais Yamaha à la place de Jonas Folger,
– Remplaçant de Jorge Lorenzo si celui-ci venait à mettre fin à sa carrière,
– Retour chez KTM, avec d’autres objectifs et un nouveau contrat.

Qui vivra verra…

 

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams :