À l’issue des deux jours de test Superbike à Jerez, Johann Zarco s’est exprimé devant la caméra du site officiel MotoGP.com.

Le pilote français a confirmé que ces essais avaient été peu productifs en raison de la pluie mais a d’ores et déjà annoncé qu’il comptait revenir en Espagne pour rouler sur sa Panigale avant le début de la saison MotoGP.

Même si le team officiel Aruba.it – Ducati n’a pas encore confirmé sa participation aux essais qui accueilleront à partir de mercredi prochain sur le même tracé andalou les équipes Kawasaki, Honda et HRC, il se pourrait donc que Johann Zarco soit également de la partie.

En attendant une éventuelle confirmation, le pilote Pramac explique…

Johann Zarco : « J’ai planifié ces deux jours pour la qualité, car il n’y avait que des pilotes Superbike et pas trop de monde en piste. C’était donc une bonne opportunité pour avoir un très bon entraînement. Malheureusement, nous avons eu deux jours de pluie, et sous la pluie, avec la moto de série, j’ai préféré ne pas m’entraîner car il y avait trop de choses à changer. Il va donc falloir attendre mais ce n’est pas un grand drame car c’est seulement le début de l’entraînement et je pense qu’en février j’aurais davantage d’opportunités de venir en Espagne pour m’entraîner et me préparer en vue du mois de mars pour être prêt sur ma Ducati Pramac au Qatar et apprécier une bonne position. »

2021 sera un nouveau challenge pour vous sur cette Ducati du team Pramac. A quoi pouvez-vous vous attendre ?

« J’ai appris beaucoup de choses sur la Ducati en 2020. J’ai aussi fait de bonnes performances même si je n’ai pas été très régulier durant la saison. Donc j’aimerais performer de la même façon dont Jack Miller a terminé sa saison sur la Ducati Pramac en se battant pour le podium et la victoire. Il faudra que je voie comment je me sentirai sur la nouvelle moto, mais, si je peux me battre pour le podium, j’adorerais l’obtenir et conserver cette régularité au long de la saison pour faire un bon résultat. »

Selon vous, qui sera le favori en 2021 ?

« En 2020, il y a eu énormément de pilotes qui ont pensé à la victoire et nous avons également eu un nouveau champion du monde qui est Joan Mir. Cela signifie presque que tout est possible. Tout le monde a été très rapide et il a été parfois difficile de simplement figurer dans le top 10. Je pense donc que nous aurons plus ou moins la même performance de la part de chacun car beaucoup de pilotes connaissent déjà très bien et contrôlent très bien leur moto. Ce sera donc dur mais c’est ce qui fait la beauté du haut niveau qu’est le MotoGP. De mon côté, j’aimerais performer suffisamment pour conserver le rêve intact. Maintenant, c’est difficile à dire mais je pense que quelque chose est possible. On ne sait jamais : si je commence bien la saison et que je contrôle bien la moto, je pense que je peux même avoir de bonnes surprises à mon sujet. »



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac