Johann Zarco a effectué ses deux premiers Grands Prix comme pilote d’une Ducati au sein de l’équipe Avintia. Le Français est doté d’une GP19, mais il bénéficie d’un suivi direct de l’usine. Sa satisfaction première et d’avoir revu, lors de ces deux occasions, le drapeau à damier, signe qu’il revient de loin après sa campagne 2019 sportivement et politiquement compliquée. Maintenant, avec des places de onzième et de neuvième, il est encore loin d’être une menace pour un Bagnaia en vue d’un poste aux côtés de Jack Miller en combinaison rouge en 2021. Mais le Français ne veut pas confondre vitesse et précipitation…

Dans la famille française en Grand Prix, vous avez un team Tech3 adossé à KTM, et deux pilotes. L’un, Fabio Quatararo est en pleine éclosion chez Yamaha, alors que l’autre, en la personne de Johann Zarco est en reconstruction sur une Ducati. Une machine plus compliquée qu’une Yamaha à cerner spontanément, aussi séduisante qu’une Honda et de toute façon plus accueillante qu’une KTM. Autant de marques que Johann Zarco a connu.

Ducati est donc son quatrième constructeur. Et il faut trouver l’osmose. « Mon chef d’équipe Marco Rigamonti me calme en disant que c’est normal et qu’il serait surpris si ce processus d’adaptation se déroulait rapidement » explique le double Champion du Monde sur ce sujet. « Nous avons superposé les données de Dovi avec les miennes pendant les séances d’essais et elles se ressemblent de plus en plus, mais cela prend du temps. Après la course, Luigi Dall’Igna m’a contacté ». Mais il ajoute tout de suite : « comme d’habitude ».

Entraînement à Alès avec la Panigale

Brno sera une piste plus sur mesure que Ducati, pour Johann Zarco ce sera une autre occasion de franchir une nouvelle étape avec la Desmosedici. « Maintenant, je vais m’entraîner dur pendant une semaine pour préparer la course de Brno. C’est un circuit sur lequel nous pouvons mieux exploiter la puissance du moteur Ducati. Je ferai plus de tours avec ma Panigale sur la piste d’Alès jeudi. Je suis content, donc je peux continuer à travailler sur ma technique de pilotage ».

Le Grand Prix de la république tchèque commencera le 7 août, ce qui laisse un week-end de répit aux pilotes après deux meetings successivement enchaînés dans la fournaise de Jerez. Johann Zarco est neuvième au championnat avec 12 points.

Classement Championnat après Jerez 2 :

 



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing