Ce Grand Prix d’Andalousie aura-t-il révélé la plus grande supercherie connue du MotoGP depuis ces dernières années ? Et on la devrait à Yamaha qui aurait bloqué toute velléité de demande technique de son pilote Valentino Rossi. Ce n’est que lors du second rendez-vous de cette saison à Jerez qu’il aurait réussi à faire sauter le verrou pour avoir, enfin, une M1 à sa main. Et au vu de l’usage qu’il en a fait dans cette course, radicalement différent de sa prestation d’il y a une semaine à peine, ça pose question…

Il y a une semaine, on disait Valentino Rossi  fatigué et perdu, sans le rythme de ses cadets sur la même Yamaha. A 41 ans, les portes de la retraite semblaient s’entrouvrir. Pourquoi, en effet, continuer ainsi, alors que l’on a quasiment tout gagné ? Parce que, en son for intérieur, il savait quelque chose qui lui donnait la conviction que, s’il n’était pas à sa place, c’est parce que l’on ne l’écoutait pas.

Au Grand Prix d’Andalousie, il a enfin eu une oreille attentive de la part de Yamaha. Et sa prestation d’ensemble a été aux antipodes de celle du Grand Prix d’Espagne disputé sur le même tracé de Jerez et dans les mêmes chaudes conditions. Le contraste a été tel que les langues se sont aussi déliées, développant carrément une affaire politique.

« C’est étrange que Yamaha n’écoute pas les demandes de Valentino »

Les explications interpellent, mais le fait est là. Proche de Yamaha, la légende Giacomo Agostini tombe des nues. Dans l’émission de radio «Tutti Convocati », il analyse ainsi le week-end andalou de Vale : « je suis perplexe, j’ai couru pour Yamaha et ils faisaient tout ce qu’on leur demandait. Les temps et les ingénieurs ont changé, il est normal que le pilote décide de la configuration. Quartararo est allé fort, Vinales aussi, je ne comprends pas pourquoi ils n’ont pas écouté Valentino ».

Quelque chose semble avoir changé à l’intérieur du box Yamaha ou plus simplement, le Doctor a perdu son pouvoir de décision. Une énigme que même Ago ne peut résoudre. « La moto fait la même chose pour tout le monde, puis il y a la configuration, l’équilibre que chaque pilote fait. Je ne comprends pas ça. C’est étrange que Yamaha n’écoute pas les demandes de Valentino, c’est juste le réglage ».

Le temps apportera peut-être la réponse à moins qu’un sceau “confidentiel défense” ne nous prive de la vérité. Mais si Valentino Rossi continue à montrer une superbe retrouvée lors des prochains Grands Prix avec l’aveu qu’il peut enfin utiliser ses réglages, il faudra tout de même une explication, et, aussi, savoir depuis combien de temps le Doctor subit cette situation, et ses conséquences…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP