Deux Grands Prix, et deux victoires. Ce n’est rien de dire que Fabio Qartararo commence idéalement une saison 2020 de MotoGP dont il apparaît à présent comme le favori. Qu’importe qu’il soit sur une Yamaha d’un team satellite. Il est surtout un pilote officiel qui rejoindra la structure usine en 2021. Il a donc droit à tous les égards de la part de la firme d’Iwata. Cela étant dit, ce triomphe s’est accompli en l’absence de Marc Marquez. Et s’il avait été là ? Le leader du championnat répond…

Fabio Quarataro débute en fanfare sa seconde saison en MotoGP. En deux meetings, disputés sur le même tracé de Jerez, il a fait le plein de points. 50 lui étaient proposés, et il les a pris sans trembler. Maverick Viñales qui ambitionne d’être le leader chez Yamaha en est pour ses frais. Le voilà tenu en respect pour dix points au classement général par le Français.

Fabio Quartararo taille donc à présent patron, et pas seulement sur la piste. Son discours a aussi changé. Il est empreint d’une maturité maintenant acquise : « je suis fier de rouler comme ça et de maintenir cette régularité pendant 25 tours. C’est quelque chose qui est très difficile » assure-il sur DAZN. « Ce n’étaient pas les mêmes conditions que la semaine dernière, j’ai donc dû piloter différemment. Je pense que l’adaptabilité et la gestion des pneus sont quelque chose que j’ai amélioré par rapport à l’année dernière. Nous devons continuer à travailler de cette manière et pouvoir nous adapter si les conditions changent ».

« Nous n’aurons pas toujours à penser à gagner »

Le voilà donc plus redoutable que jamais. Et, il l’assure, si Marc Marquez avait été présent, il l’aurait découvert à ses dépens… Fabio Quartararo s’exprime d’abord sur sa volonté de retour dès ce Grand Prix d’Andalousie : « nous, pilotes, voulons revenir le plus vite possible. Mais en regardant les radiographies de Marc et après avoir regardé la vidéo des pompes avant la course … j’ai pensé : “ce mec est un robot.” Il n’a pas pu faire la course et je pense que c’est normal avec cette blessure, mais c’est vraiment incroyable ce qu’il fait ».

Il ajoute : « avec Marc on sait que gagner est encore plus difficile, mais c’est très bien d’avoir quelqu’un qui vous pousse à bout. Je pense que si nous sommes ici cette année, c’est parce que Marc nous a poussés à la limite l’année dernière ».

Et à écouter la suite, on constate qu’il a très bien fait son travail… « Je n’ai rien à prouver, j’ai fait deux victoires et quand Marc reviendra je ferai de même, nous ferons le même travail pour lutter pour gagner. Si vous ne pouvez pas, vous ne pouvez pas, mais je n’ai rien à prouver à Marc, car il sait comment je pilote, tout comme il n’a rien à prouver car il est huit fois champion du monde ».

« Je ne veux pas me comparer à qui que ce soit, cependant, il est vrai qu’en me regardant je ressemble à Lorenzo ». Puis, lucide, Fabio termine : « maintenant, il y a trois courses où nous sommes le plus en difficulté, donc nous n’aurons pas toujours à penser à gagner ». Une approche déterminée d’un solide candidat au titre…



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team