En trois courses de cette dernière partie de saison MotoGP, Johann Zarco a comme défait l’ouvrage qu’il s’était patiemment construit lors des neufs Grands Prix vécus lors de la première. Un crève-cœur pour le Français qui comptait bien sur ces échéances pour lancer son offensive sur le leader du championnat et compatriote Fabio Quartararo et ainsi s’affirmer comme la meilleure chance du clan Ducati. Au lieu de ça, son passif au classement général est passé de 34 à 69 unités. Le pilote Pramac a perdu plus de points sur l’officiel Yamaha dans les trois dernières courses que lors des neuf consommées jusqu’à la trêve estivale. Le double Champion du Monde de Moto2 en a tellement conscience qu’il revoit ses plans…

Johann Zarco a eu le coup de mou qu’il ne fallait pas au moment le plus défavorable pour l’encaisser. Il avait terminé deuxième à quatre reprises lors des huit premières courses de l’année. Au cours des trois dernières, il a chuté une fois, a terminé onzième et sixième. Pendant ce temps, son jeune équipier Jorge Martin lui volait la vedette en remportant sa première victoire dans sa première année en MotoGP pour une grande première pour son team Pramac.

Au sortir de Silverstone, le tricolore a certes retrouvé une place dans le trio de tête du classement général provisoire et le meilleur rang des quatre pilotes Ducati équipés en GP21, il n’en est pas moins en position dégradée depuis le retour du repos de l’été. Une conjoncture qu’il prend ainsi en compte :  « je dois me sortir le championnat de la tête parce que ça m’a mis trop de pression quand je suis rentré de la trêve estivale », reconnait le pilote Pramac Ducati qui ajoute : « que ce soit conscient ou inconscient, c’est difficile à dire ».

Johann Zarco

Johann Zarco : “je voulais passer à la vitesse supérieure mais ça n’a pas fonctionné comme ça

« Je voulais passer à la vitesse supérieure pour mieux suivre Fabio. Mais ça n’a pas fonctionné comme ça. Cela ne veut pas dire que j’ai perdu espoir. Beaucoup de choses peuvent encore arriver. Mais le fait est que Fabio a gardé sa position, alors que j’ai besoin de plus de temps pour analyser plusieurs choses » ajoute-t-il.

Une analyse qui dépasse même la réflexion sur la course au titre. Elle porte également sur sa position dans le clan Ducati. Là aussi, les ambitions sont revues à la baisse… « Au cours des deux dernières semaines, je n’ai certainement pas eu l’idée de rejoindre l’équipe usine. Ma position dans l’équipe Pramac est bonne. Le candidat devrait être Jorge Martin, parce qu’il est plus jeune, alors c’est comme ça. Tant que je peux concourir pour le titre mondial à l’avenir, je suis heureux ».

Johann Zarco



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing