A l’occasion de l’annonce de son retrait de la compétition, Jorge a expliqué comment il avait décidé d’arrêter, et s’est rappelé de ses plus beaux souvenirs. Voici les extraits intéressants de sa conférence concernant ces sujets passionnants.

« Après le crash d’Assen, l’idée d’un abandon de la compétition est devenue une possibilité concrète. Mais je voulais prendre mon temps pour cette décision. J’ai donc fait les courses outremer parce que je voulais voir si je pouvais retrouver ma motivation et me sentir un peu mieux sur la moto. Mais cela n’a pas fonctionné. Je n’ai pas trouvé de nouvelle motivation et j’ai donc décidé d’arrêter après le GP de Malaisie. J’ai informé de cette décision mon team manager Alberto Puig. »

« C’est difficile de déterminer le plus beau moment de ma carrière. C’est difficile de choisir un événement, car heureusement, j’ai eu beaucoup de grands succès. Mais si je dois qualifier un Grand Prix d’exceptionnel, je choisis le GP de Malaisie 2010, car c’est là que j’ai remporté mon premier titre de Champion du Monde MotoGP. »

« C’était le titre le plus important qu’un pilote de moto puisse obtenir. Cette victoire a été un grand soulagement, elle m’a donné une grande satisfaction et a signifié une liberté bienvenue pour moi. Après cela, je me suis senti détendu et libre, parce que j’ai réalisé la plus grande ambition de ma vie professionnelle en compétition. »

« Il y a aussi ma première victoire en GP en 2003 à Rio au Brésil sur le Derbi 125 qui ressort. Puis je me souviens du premier titre en 2006 à Valence, c’était en 250 cm3. »

« Je voudrais aussi mentionner Assen 2013, où j’ai atterri à la 5ème place deux jours après une opération à la clavicule. À l’époque, j’ai montré comment le cerveau pouvait pousser le corps à ses limites. Je voudrais également mentionner mon cinquième et dernier titre obtenu ici à Valence en 2015. »

« La vie ne se résume pas aux motos. Il y a beaucoup de choses à faire. Beaucoup de gens gagnent leur vie grâce à ce sport. Mais il y a des millions de gens qui gagnent leur vie autrement. Je ne me suis pas autant cassé la tête à propos de l’avenir. J’ai des idées, des passions. Mais je n’ai pas encore planifié ma vie future. Je veux passer de longues vacances en hiver, sur différentes plages au soleil. Puis je reviendrai et penserai au prochain chapitre de ma vie. »

Photos Yamaha et Dunlop



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team