Jorge Lorenzo est un quintuple Champion du Monde qui, à 34 ans, dont 18 de compétition, jouit d’une paisible retraite. Mais il reste un sujet d’intérêt dans le paddock au travers de son nouveau statut de chroniqueur qu’il décline notamment dans son émission sur la toile « 99 secondes ». Il y parle des Grands Prix écoulés, mais aussi de ses désormais anciens adversaires. Au vu de la situation actuelle de Marc Marquez, il s’est arrêté sur ce cas tout en ouvrant sur un de ses adversaires…

Jorge Lorenzo constate comme tout le monde que rien n’est en ce moment facile pour Marc Marquez. Lorsque le Majorquin était en activité, le phénomène de Cervera semblait imprenable. Aujourd’hui diminué, le voilà dans la mêlée. Une situation qui inquiète beaucoup, car ce dont il souffre et ce dont il doit se remettre n’a rien d’anodin. Cependant, Jorge Lorenzo ne doute pas de sa capacité à surmonter cette étape qui s’inscrit comme la plus difficile de sa carrière.

L’ancien de Yamaha, Ducati puis de Honda dit ainsi : « je pense que Marc Marquez est le meilleur pilote sur la grille, c’est une bête sauvage à bien des égards ». A ce stade, il cite un autre pilote, qui mène actuellement le championnat… « Fabio Quartararo est désormais un dur à cuire, mais lorsqu’il se remettra de sa blessure, il montrera certainement de quoi il est capable ».

Jorge Lorenzo : “Marc Marquez n’abandonne jamais”

Lorenzo termine : « la différence entre Marc et les autres pilotes est que Marc n’abandonne jamais, quelles que soient les circonstances. Il a fait tout différemment et c’est pourquoi il était probablement le plus difficile de tous les adversaires ».

Le pilote d’usine Repsol Honda et 82 fois vainqueur en Grand Prix est tombé derrière Aleix Espargaró dans la bataille pour la septième place lors du dernier rendez-vous en Catalogne. Pas de quoi pavoiser a priori, mais Marc Marquez n’évalue pas la situation de cette façon. Et en ce sens, il confirme le sentiment de Jorge Lorenzo son égard : « bien sûr, je ne suis pas content du résultat de la course’, a assuré l’octuple champion du Monde. « D’un autre côté, je préfère tomber après une bonne performance que de terminer la course en essayant de rester assis sur la moto. Je suis donc content d’avoir au moins donné une bonne performance ».

Il ajoute : « c’est ma stratégie, je risque beaucoup en course. Je dois admettre que cette stratégie ne fonctionne pas pour le moment. Mais nous essaierons de changer cela à l’avenir ». Il termine sur ses 87 tours effectués lors du test d’après Grand Prix à Montmelo : « le lundi était plus important que le dimanche pour notre avenir. Je savais que nous ne trouverions pas une demi-seconde. Il était important que nous comprenions mieux ce dont nous avons besoin pour l’avenir. Et nous avons réussi ». Marc Marquez est également un “dur à cuire” en MotoGP.

 




Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team