Kenan Sofuoglu est un cas particulier dans le monde du sport moto. C’est en effet par lui que la Turquie s’est affirmée sur la scène mondiale. Retraité à 34 ans, il est celui qui revendique le plus beau palmarès en Supersport : 5 titres de champion du monde, 43 victoires, 85 podiums, 34 pole positions, 31 meilleurs tours en course et 2 429 points au championnat… Il fait maintenant une carrière politique, mais il s’occupe aussi de la relève turque. Avec autant d’application qu’un certain Valentino Rossi pour ses cadets en Italie…

Kenan Sofuoglu a sa feuille de route et on peut aussi le rapprocher d’un certain Alberto Puig dans la façon dont il motive ses jeunes compatriotes… Sur Speedweek, il déclare ainsi : “Toprak Razgatlioglu sera le futur Champion du Monde turc de Superbike. Et je veux amener les frères Öncü en MotoGP ».

C’est ce qui s’appelle ne pas douter. Il poursuit en signalant la montrée en puissance d’un certain Bahattin… Sofuoglu. Qui n‘est autre que le fils d’un de ses cousins : « j’ai repéré un certain potentiel en lui et je le suis de près. S’il s’entraîne en Turquie avec les jumeaux Öncü et Razgatlioglu, alors il sera rapide. J’aide les pilotes qui ont un potentiel. Il sera le prochain Turc rapide. J’ai déjà essayé des pilotes comme Cabuk et Rodi, mais ils n’ont pas prouvé leurs capacités ».

Pas d’indulgence donc tandis que son ancien patron chez Kawasaki Manuel Puccetti explique ainsi sa politique : « Kenan travaille pour mener plus de Turcs en championnat du monde. Il est à la tête d’un programme avec Red Bull et la fédération turque. C’est comme la Rossi Academy mais en plus petit. C’est plus difficile de monter un tel programme en Turquie qu’en Italie ou en Espagne. Il n’y a pas d’histoire sport moto en Turquie. Kenan est fort et intelligent. Il sait motiver les jeunes et il les managera ensuite ».

Tous les articles sur les Pilotes : Can Öncü

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo