KTM et son pilote officiel Oliveira ont le vent en poupe depuis deux Grands Prix. Lors des rendez-vous du Mugello et de la Catalogne, en effet, le duo a récolté 45 des 50 points proposés, et tout ça en l’espace de deux week-ends successifs. Une embellie qui remet le Portugais sur la liste des possibles titrables pour peu que la série se poursuive. Pourtant, il n’a encore rien signé pour les prochaines années, au contraire de son équipier Brad Binder qui a officialisé un bail allant carrément jusqu’en 2024. Oliveira explique. Et rassure.  

Miguel Oliveira était une des déceptions du début de saison. A son corps défendant, puisque victime de la technique. Le voilà revenu au premier plan, grâce à la réaction rapide de son employeur. Le pilote d’usine de la marque de Mattighofen a parlé de son prochain contrat après son éclatante victoire à Barcelone. Un sujet à remettre dans le contexte d’un nouveau bail signé par son équipier Brad Binder l’amenant à porter les couleurs autrichiennes jusqu’en 2024. Et pour cause puisque le Portugais a clairement indiqué qu’il n’avait pas besoin d’un accord à long terme pour ressentir la confiance de son équipe…

Les choses se passent très bien pour Miguel Oliveira en ce moment. Après avoir conquis la deuxième place au Mugello, le Portugais du Red Bull KTM Factory Racing Team a remporté la victoire lors de la dernière épreuve à Barcelone. Au classement général du championnat, le pilote de 26 ans est passé de la vingtième à la septième place. Mais il ne s’enflamme pas en refusant, par exemple, d’évaluer ses nouvelles chances de titre après cette remontée.

« Je pense que c’est définitivement trop tôt pour ça, nous avons eu un début de saison vraiment difficile et j’étais loin derrière au championnat. Maintenant, les résultats s’améliorent et il est bien sûr tentant de penser à ses chances de titre au vu des deux podiums consécutifs et de la montée rapide au classement », a analysé le vainqueur à 15 reprises en Grand Prix après son triomphe au terme de la septième manche du calendrier.

Oliveira : “il faut continuer à bien travailler et être patient” 

« Je préfère me concentrer sur le week-end, faire de mon mieux et marquer le plus de points possibles à chaque course. Ensuite, nous verrons où nous en sommes, mais pour le moment, l’accent est mis sur les courses individuelles », a ajouté Oliveira.

Le pilote KTM reste également détendu lorsqu’on lui fait mention du contrat de trois ans, signé par son coéquipier Brad Binder. « J’ai un contrat de deux ans et c’est assez bon pour moi. Je négocierai d’ici l’année prochaine, mais je pense qu’en MotoGP, seuls Brad et Marc Márquez ont un tel contrat », a-t-il déclaré.

« Marc est octuple champion du monde et Brad vient de terminer sa première saison MotoGP. Apparemment, KTM voit en Brad un grand potentiel et c’est pourquoi ils ont tenté leur chance. Je n’ai aucun problème avec ça. Je fais juste mon travail et KTM est content de ma performance. Je n’ai pas besoin d’un contrat de 3 ans pour savoir que les responsables m’aiment et apprécient mon travail », a précisé Oliveira. Il termine sur Speedweek : « les bonnes choses prennent du temps, il faut continuer à bien travailler et être patient ». Sa marque de fabrique.



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP