Lorsque l’on parle de ses idoles de jeunesse alors que l’on est à présent un pilote confirmé, il est généralement de bon ton de citer des noms que l’histoire a adoubé. Manière de montrer que, déjà, on ne trompait pas sur les traces à suivre. Mais dans le cas d’Álex Rins, on découvre une liste surprenante avec des noms rarement cités par d’autres. Une originalité qui est peut-être aussi un fort accent de sincérité… Alors, qui a fait rêver le petit Rins dans sa chambrée ?

Álex Rins est un officiel Suzuki qui entend bien le rester pour les saisons 2021 et 2022 à venir. Cependant, le quatrième du dernier championnat MotoGP disputé et double vainqueur dans la catégorie en 2019 n’a encore rien paraphé avec l’usine d’Hamamatsu. Pour tuer le temps en attendant que tout se mette bien en place, il s’est laissé à la confidence sur son réseau social au sujet de ses héros d’enfance.

Et qui trouve-t-on ? des noms que l’on ne soupçonnait pas et des absents que l’on pensait bien trouver comme partout ailleurs ! Ainsi, point de Rossi, de Biaggi, de Stoner ou de Lorenzo pour l’Espagnol. Mais en revanche, on a du Crivillé, Melandri, Schwantz, Kato, Porto et Vermeulen. En 2020, avec sa dernière GSX-RR en osmose avec le nouveau pneu arrière Michelin, il pourrait bien s’affirmer comme un des pilotes à suivre cette année…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar