Lorsque l’année dernière Álvaro Bautista et sa Panigale V4 R gagnèrent les onze premières courses, peu de gens estimaient Jonathan Rea capable de remporter son cinquième titre de Champion du Monde Superbike consécutif. Mais l’Espagnol trébucha et le Britannique fut de nouveau sacré.

Pour Scott Redding, qui remplace Bautista parti chez Honda cette année, ce n’est pas la moto qui a été la cause de cette déconvenue. « Le problème était Bautista lui-même », estime Redding. « Il voulait dominer. Et il l’a fait. C’était impressionnant. C’est ainsi qu’un pilote de son calibre devrait gagner des courses dans le Championnat du Monde de Superbike. Il avait des avantages en raison de son poids et de sa vitesse de pointe. Mais Johnny était très patient et intelligent. Il mettait toujours la pression. »

« Quand Alvaro a chuté pour la première fois à Jerez, il a voulu montrer une fois de plus qu’il pouvait dominer. Mais il s’est à nouveau effondré et est devenu pensif. Puis il est encore tombé parce qu’il y pensait. Son avance est devenue plus faible. Puis il est tombé à nouveau. Johnny a gagné de nombreuses courses et Alvaro était sous pression. »

« Puis Álvaro s’est retrouvé dans une position où il voulait sauver le Championnat. Si vous voulez sauver le Championnat, alors vous avez des ennuis. Mon opinion est que c’était à lui de choisir. Il voulait dominer et pas seulement gagner. Il voulait terminer avec une avance de 15 secondes, et non de 1,5 seconde. Pour moi, une victoire est une victoire. »

Selon son coéquipier Chaz Davies, « Au début, Álvaro avait une très grande confiance en lui. Cela a marché. Il s’harmonisait très bien avec la moto. Je suis toujours convaincu que cette moto convient très bien à des pilotes comme Álvaro. Puis, plus il faisait d’erreurs, plus sa confiance diminuait. En conséquence, il a perdu son avance. »

« Il semblait avoir du mal à expliquer pourquoi il était tombé. Il est difficile de maintenir le haut niveau de confiance qu’il avait au début de la saison. Quand les choses vont mal, vous devez comprendre pourquoi vous tombez. »

« Je suppose que le problème était qu’il ne comprenait pas pourquoi il tombait. Il n’a pas compris. Il est alors difficile de trouver un moyen de sortir de cette situation », déclare Davies. « Mais ce n’est que mon opinion. Il aurait pu en être autrement. »

 

 

Photos © Ducati

Source : motorsport-total.com


Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista, Scott Redding

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team