Marc Marquez sera-t-il de la saison 2021 après avoir dû déclarer forfait dès le début de la courte mais intense campagne 2020 ? A ce titre, la présentation du team Repsol Honda est attendue avec le plus grand intérêt car il se dit que si l’octuple Champion du Monde devait encore rester devant sa télé, c’est Andrea Dovizioso qui serait sollicité. A voir, cependant, car si l’Italien devait s’installer dans le box de l’Espagnol, il serait amené à côtoyer un chef mécanicien Santi Hernandez qui ne l’accueillerait pas les bras ouverts, puisqu’il vient de lui fermer la porte …

Santi Hernandez est le chef mécanicien que l’on qualifiera « d’historique » de Marc Marquez. Orphelin de son champion en 2020 pour les raisons que l’on sait, il a œuvré aux côtés de Stefan Bradl pour obtenir un bilan somme tout honorable au vu des circonstances. Mais pour retrouver l’ivresse de la victoire, il faudrait travailler avec un autre pilote et, en cas de prolongation du forfait de Marc Marquez, le nom de Dovizioso est souvent cité comme le plan B de premier choix. Une perspective qui n’enthousiasme pas Santi Hernandez.

Et c’est le moins que l’on puisse dire puisque, dans un entretien à Motorsport.com, le chef mécanicien n’y va pas par quatre chemins : « je ne trouverais pas normal que Honda recrute Dovizioso pour remplacer Marc », explique-t-il. « Entre autres parce que Stefan Bradl a fait un excellent travail. Je ne comprendrais pas qu’ensuite on prenne ce pilote pour trois courses ».

Pour bien se faire comprendre, il ajoute : « il serait beaucoup plus logique que ce remplaçant soit Bradl, parce que c’est lui qui a les meilleures sensations avec la moto, c’est lui qui a compris certaines choses qui se passent en course et qui ne peuvent être comprises que pendant un Grand Prix, parce qu’il a la vitesse et qu’il est le pilote essayeur qui teste des choses pour améliorer la moto. Qui mieux que lui peut remplacer Marc ? ».

Santi Hernandez ferme donc la porte à Dovizioso. Une prise de position tranchée sur un sujet sensible où, a priori, il n’a pas droit au chapitre. Mais après cette intervention, si Dovi devait malgré tout arriver, on se demande quelle sera la relation entre le pilote et son chef mécanicien…

 Honda peut attendre Marc Marquez avec Bradl

Santi Hernandez ne s’arrête pas là. Il se fait aussi le fervent avocat de Stefan Bradl : « ce n’était pas facile non plus pour Stefan », a déclaré Hernandez. « Nous parlons d’un pilote qui a été appelé comme pilote d’essai et qui devient soudainement un pilote régulier qui doit également effectuer tous les tests prévus. Dans ce cas, nous avons essayé d’aider Bradl autant que possible pour qu’il puisse montrer son maximum ».

« Le but était de le placer dans le top 10 lors des dernières courses. Et nous l’avons fait », a déclaré l’employé Honda. « A Portimao, il s’est qualifié directement pour Q2. Finalement, Stefan a augmenté le rythme et la vitesse, et l’équipe en est également responsable ».

« Il nous a tous surpris de manière positive », a déclaré Hernandez. « Il s’est très bien adapté à l’équipe. J’ai été surpris de son honnêteté. Compte tenu des circonstances et de son rôle de pilote d’essai, il aurait été facile de dire qu’à certains moments les problèmes venaient de la moto. Mais il a été très honnête à ce sujet. Et il y a eu de nombreux moments où il m’a remercié quand j’ai essayé de l’aider avec la moto” se souvient Hernandez qui termine : « nous apprécions vraiment cette honnêteté. Il a montré qu’il était un excellent pilote d’essai et qu’il a maîtrisé une situation qui n’était pas si simple ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team