Et de deux ! Après la prolongation du bail de Maverick Viñales pour deux nouvelles saisons actée mardi, Yamaha fait entrer ce mercredi l’espoir français de 20 ans pour la même période dans son team usine. Au passage, Ducati est encore fanny. Sur ses tablettes, il ne lui reste plus qu’Alex Rins comme pilote à débaucher, à moins d’un revirement aussi spectaculaire qu’improbable de Marc Marquez… En prenant ses responsabilités si tôt, la firme d’Iwata envoie un signal fort sur ce qui seront ses priorités pour les prochaines années. Un message que va devoir prendre en compte Valentino Rossi tandis qu’un duel sans merci va s’engager entre Viñales et Quartararo pour la suprématie dans les stands. Non pas en 2021, mais dès 2020…

Le duo VinalesQuartararo est donc pour Yamaha le ticket gagnant pour ses prochaines saisons. Un couple qui en impose avec une moyenne d’âge idéale pour un avenir radieux et un talent certain. Mais il faudra aussi les surveiller, car ils seront directement rivaux. Une confrontation qui commencera dès cette année 2020 car il n’a échappé à personne, dans le communiqué de la marque d’Iwata, que le Français bénéficiera cette saison des mêmes faveurs techniques sur sa M1 Petronas que celles qui seront accordées aux machines d’usine.

Fabio Quartararo a donc tout ce qu’il faut, du matériel à la visibilité, pour s’affirmer. Chez Yamaha, le rôle de patron est en jeu car il est maintenant clair que Valentino Rossi n’est plus en lice pour ce statut. D’ailleurs, quid du Doctor ? Apparemment, deux options seulement : la retraite ou un déménagement vers Petronas, une perspective qu’il a déjà évoquée favorablement cet hiver. Il y retrouverait son académicien Champion du monde de Moto2 Franco Morbidelli. A moins que son demi-frère Luca Marini ne nous sorte une saison de Moto2 de feu, avec un titre qui lui donnerait la légitimité de rejoindre son aîné… Après les frères Marquez chez Honda Repsol, la famille Rossi réunie chez Petronas Yamaha ? Ce n’est pas à écarter.

Le dindon de la farce est une nouvelle fois Ducati qui voit deux de ses objectifs majeurs lui glisser entre les pattes. La firme de Borgo Panigale se concentrera donc à présent sur son vivier, ou lancera une offensive pour piller Suzuki. Mais dans tous les cas, Yamaha s’est montré déterminé et fin stratège pour verrouiller son box. On attend maintenant (quand ?) une annonce concernant Valentino Rossi car il paraît peu concevable de ne pas éclaircir rapidement la situation de celui qui reste à ce jour la figure emblématique de Yamaha…


Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP