Majorque est une île à part dans le monde des Grands Prix moto. Outre ses plages, sa cathédrales, ses eaux claires et ses stations balnéaires, l’île nous offre énormément de sportifs célèbres. Ceci est particulièrement impressionnant quand l’on sait que la ville principale et capitale des Baléares, Palma de Majorque, ne dénombre « que » 416 000 habitants dont 20 % d’étrangers, soit un peu plus que Nice.

Ce tour d’horizon des pilotes motos issus de l’île s’arrêtera sur trois d’entre eux en particulier. Mais impossible de ne pas citer des représentants d’autres sports, d’autant que la réputation de ceux-ci est parfaitement ahurissante !

Rafael Nadal, grand champion de Tennis est par exemple un natif de l’île. Marco Asensio, footballer international espagnol évoluant au Real de Madrid est, tout comme le célèbre basketteur Rudy Fernández, originaire de Palma.

En Grands Prix par contre, c’est une toute autre chanson. Luis Salom était lui aussi un Palmesan. Salom était l’un de ces pilotes magnifiques et manqua de peu le titre Moto3 2013 au terme d’une explication légendaire.  Issu de la formation espagnole, sa transition avec la Moto2 fut spectaculaire et ce dernier obtint un podium dès sa troisième course en catégorie intermédiaire.

La suite fut plus compliquée pour « El Mexicano », jusqu’à ce maudit 3 juin 2016. Durant les essais libres, Luis, âgé de 24 ans, sortit de la piste dans le dernier secteur et trouva la mort à l’hôpital le plus proche. Le monde du sport tout entier fut endeuillé une nouvelle fois et les hommages s’accumulèrent les jours suivants.

Le résultat de la course catalane en 2016 eut peu d’importance. Photo : Michelin Motorsport.

Un pilote fut particulièrement touché. Quelqu’un qui le connaissait de longue date, car né au même endroit. Jorge Lorenzo, triple champion du monde MotoGP est originaire de ce même vivier. L’histoire du métronome étant connue de tous, il est inutile de rappeler la portée de son héritage. Cependant, il faut noter l’implication de ce dernier dans la vie sportive majorquine. Grâce à ses 68 victoires, il est sans conteste le plus grand pilote né à Palma! Jusqu’à maintenant

En effet, n’enterrons pas trop vite Joan Mir. À l’heure où ces lignes sont écrites, l’officiel Suzuki est actuellement leader du championnat du monde MotoGP devant Fabio Quartararo et démontre une régularité impressionnante pour son jeune âge. Le tout sans oublier David Salom, vice champion du monde Supersport 2011.

Comment se fait-il qu’une si petite île à l’échelle mondiale accouche de tant de pilotes marquants ?La réponse est loin d’être évidente. Majorque est malgré tout assez loin du continent, tout en profitant d’une position géographique avantageuse vis à vis du tourisme, baignant dans la culture catalane. Cette région espagnole est productrice de la grande majorité des pilotes espagnols en Grands Prix, certes, mais cela n’explique pas totalement le phénomène. Surveillons bien les maternités palmesines à l’avenir, et peut-être arriverez vous identifier le prochain champion du monde.

 

La baie de Palma : Un endroit idyllique où vous pouvez trouver des bateaux de plaisance, des bars et des pilotes de Grands Prix. Photo : Hedwig Storch.

 

Photo de couverture : Michelin Motorsport. 



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir, Jorge Lorenzo, Luis Salom

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP, Red Bull KTM Ajo, Team Suzuki Ecstar