Il y a encore un an, Iker Lecuona s’apprêtait à entamer sa quatrième saison en Moto2, toujours dans la même équipe. Après une saison 2018 très encourageante avec une 12e place finale au Championnat et le premier podium de sa carrière, le jeune pilote d’alors 19 ans était loin de se douter qu’en fin de saison il serait choisi par KTM pour intégrer son équipe satellite en MotoGP en 2020. Et encore moins de remplacer Miguel Oliveira lors du dernier Grand Prix de l’année, à Valence.

Tous les regards se sont alors braqués sur l’arrivée de l’Espagnol chez Tech 3, qui a réalisé un début de course impressionnant, proche du top 10, avant de partir à la faute.

À moins d’un mois du début de la saison MotoGP 2020 avec le premier test qui se tiendra à Sepang, il est l’heure de dresser le bilan d’une saison 2019 forte en émotions.

 

 

En début d’année dernière, quels étaient tes objectifs de la saison ?
« Je voulais me battre pour le titre. Nous avions beaucoup progressé en 2018, donc en 2019 nous voulions viser le titre, et sinon au moins être dans le top 5. »

Penses-tu les avoir atteints ?
« Non, je pense que nous aurions dû faire plus de podiums, être plus devant. Nous avons débuté de façon régulière avec deux bonnes courses et deux moins bonnes. Ensuite en milieu de saison j’ai eu un petit coup de mou, et finalement nous sommes parvenus à revenir et à décrocher un podium. »

Comment envisageais-tu 2020 à ce moment-là ?
« À ce moment-là j’étais en négociation avec Aki Ajo pour aller dans son équipe, mais je n’y pensais pas trop encore, je me concentrais sur la saison avec l’idée de me battre pour le titre. J’étais serein. »

Comment as-tu vécu l’appel de KTM et la vague médiatique qui a suivi l’annonce de ton passage en MotoGP ? Tu t’y attendais ?
« L’appel de KTM a été de la folie mais je crois que c’est une très bonne opportunité pour moi, pour apprendre, continuer à progresser et avancer. Depuis que je suis arrivé [en MotoGP], je n’arrête pas. Il faut courir partout, les interviews, la Dorna, mais je pense que c’est normal. Je suis le troisième plus jeune pilote à arriver en MotoGP après seulement quatre ans en Moto2. C’est normal que les gens s’intéressent à tout ça, mais je n’y accorde pas trop d’importance. »

Qu’est-ce que tu dirais au Iker du début de saison ?
« Je pense que cette année, c’est mon attitude qui a le plus changé. Avant, je me braquais beaucoup lorsque ça ne se passait pas bien, et désormais je le prends avec plus de philosophie et de tranquillité. Je pense donc que je me dirais d’être plus calme. »

Comment vois-tu 2020 ? Quels objectifs vises-tu ?
« Je suis très heureux d’être un pilote MotoGP, c’était mon rêve. Mais il va falloir apprendre, et profiter de cette opportunité. Pour le moment je n’ai pas d’objectifs car si je m’en mets, je me mets la pression et je ne veux pas de pression. J’y vais, et tour après tour nous verrons. »


Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3