Ce lundi, Jorge Lorenzo passera sous le bistouri. Une chirurgie imposée par une fracture du scaphoïde subie samedi après un entraînement. Mais on n’en sait pas vraiment plus, si ce n’est que l’officiel Honda et équipier de Marc Marquez a été accompagné aux urgences pour les premiers soins par un homme et une femme qui veulent garder l’anonymat. De fait, les circonstances de cette fâcheuse blessure restent un mystère…

Jorge Lorenzo ne pouvait pas plus mal commencer la saison 2019. Ce lundi matin, à Barcelone, il sera opéré du scaphoïde de sa main gauche. La même main qui avait été opérée il y a quelques mois à la suite de l’accident en Thaïlande. En l’état actuel des choses, si on attend toujours Por Fuera, mercredi, à Madrid, pour la présentation de l’équipe Repsol Honda, sa présence sur la piste lors des essais à Sepang du 6 au 8 février reste en revanche incertaine.

Le mystère demeure sur les circonstances de la blessure de Jorge Lorenzo. Dans un premier temps, il s’est présenté aux urgences de la clinique Pederzoli de Peschiera del Garda, accompagné d’un homme et d’une femme qui ont préservé leur anonymat. Quelques heures plus tard, la nouvelle a été divulguée selon laquelle le pilote majorquin aurait été blessé au cours d’une séance d’entraînement de motocross, une discipline que Lorenzo ne favorise généralement pas, contrairement à son coéquipier Marc Marquez.

Sur Tuttomotoriweb, on a cherché sur quelle piste Jorge Lorenzo aurait pu ainsi s’entraîner. Comme indiqué par “La Gazzetta dello Sport” dans la province de Vérone, il y a la piste Lonigo, actuellement fermée et celle de Badia Calavena, où l’on jure de ne pas l’avoir vu. Il en va de même pour les circuits de Castiglione delle Stiviere et Medole, à Mantoue.

La seule certitude est que le pilote Honda sera opéré à la clinique de l’Université Dexeus à Barcelone, par le docteur Xavier Mir, le chirurgien traumatologue du MotoGP. Une petite plaque de métal sera insérée dans le poignet. Il s’agit d’une opération mineure. Mais il faut habituellement quatre ou cinq semaines pour récupérer. Sachant que c’est le même poignet qui a été opéré avant le Grand Prix d’Australie, rien n’est moins certain que ce délai de convalescence pourrait s’en retrouver rallongé…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team