Luca Marini aurait-il créé un précédent à Silverstone, dans le cadre du dernier Grand Prix de Grande Bretagne ? L’avenir le dira, mais ce qui apparait chez le demi-frère de Valentino Rossi, c’est une initiative ouvrant la porte aux consignes d’écurie, au sentiment de l’intérêt commun d’une marque plutôt qu’à l’accomplissement individuel. Des valeurs qui ont cours en Formule 1 mais une approche de la compétition qui n’a jamais fait florès en MotoGP. Jusque-là ?

Luca Marini est un pilote Ducati sous couleur VR46 dans le team Avintia, en tant que rookie en MotoGP cette saison sur une GP19. A Silverstone, il a fini quinzième, mais à l’écouter, il aurait pu faire mieux s’il n’avait pas fait montre d’un altruisme rarement constaté dans le peloton. Sur sa course à Silverstone, l’équipier d’Enea Bastianini a ainsi précisé :

« Pecco Bagnaia a eu des difficultés, mais je ne voulais pas l’attaquer parce qu’entre ‘Ducatisti’, il est important de s’entraider pour ce qui est du championnat. A ce stade, un point peut faire la différence ». Marini n’a donc pas attaqué celui qui est aussi con collègue au sein de la VR46 Académie et qui était au départ de cette douzième manche du championnat le mieux classé des pilotes Ducati au classement général.

Luca Marini

Luca Marini a-t-il fait le choix du cœur ou de la raison ?

Une position au sein de la marque qui n’est plus d’actualité alors que la prochaine manche en Aragon se profile à l’horizon. C’est maintenant Johann Zarco, troisième derrière Joan Mir et Fabio Quartararo qui mène la danse des Desmosedici. Luca Marini s’en souviendra-t-il si la même situation vécue avec son compatriote et camarade de classe se présente en course avec le Français de chez Pramac d’ici la fin de la saison ? Il reste encore six courses d’ici la fin des hostilités pour le découvrir…

Luca Marini, Francesco Bagnaia, Valentino Rossi, Gran Premio d'Italia Oakley



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Luca Marini

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing