Le MotoE connaitra en 2021 sa troisième saison. Cette catégorie veut prendre date avec sa propulsion électrique dans une époque qui ambitionne de biffer de la surface de la planète, et à moyen terme, le moteur thermique. Politiquement, Dorna a donc fait son acte de contrition tandis que, sportivement, les courses ne sont pas inintéressantes. Mais comment le MotoE est-il perçu par les stars du MotoGP ? Certaines ont répondu …

Le MotoGP est, dans un Grand Prix, le clou d’un spectacle aussi alimenté par le Moto3 et le Moto2. Depuis peu, et lors d’une partie de la saison, le MotoE a été ajouté, avec une machine unique pour un peloton qui s’est formé à la propulsion électrique.

Les machines sont lourdes, les commissaires doivent faire bien attention avant de les relever d’une chute tandis que la période de recharge en coulisse n’est pas non plus sans danger. Elles sont aussi silencieuses, ce qui détonnent avec les trois autres catégories. Mais on a vu des courses acharnées. Un caractère qui s’explique aussi par le fait qu’elles sont courtes …

C’est sur cet aspect qu’insiste Maverick Viñales : « les courses sont bonnes parce qu’elles sont très courtes. Cela veut dire que l’on passe tout de suite aux choses sérieuses », commente le pilote d’usine Yamaha. Mais il ajoute aussitôt : « pour le moment je ne me vois pas là-bas. Je me vois plutôt rouler en MotoGP pendant longtemps ».

Le MotoE c’est bien, mais pour les autres

Le MotoE a une pilote féminine sur sa grille en la personne de Maria Herrera et ça n’a pas échappé à Jack Miller, qui suit la catégorie née en 2019 au travers de son compatriote Josh Hook, dit « Hooky » : « je taquine toujours” Hooky “quand il est battu par Maria », sourit Miller, ajoutant avec sérieux : « les courses sont super. J’aime beaucoup les courses courtes quand même. J’espère cependant pouvoir faire encore un peu plus de MotoGP et avoir quelques années devant moi ».

Fabio Quartararo a aussi mis au courant de son sentiment sur ces épreuves avec des engins électriques : « se battre pour la victoire et pour le podium jusqu’au dernier virage est vraiment amusant. Mais ce n’est pas pour moi pour le moment. Je viens d’entrer dans la catégorie MotoGP. Ce sont les motos qui sont les plus amusantes au monde ».

Lorsqu’on lui a demandé s’il pouvait imaginer courir en tant que pilote MotoE à l’avenir, Quartararo a répondu sur Motorsport-total : « peut-être dans le futur. Mais pour le moment, je m’amuse beaucoup à entendre le moteur de ma moto. C’est pourquoi je ne me vois pas dans un avenir proche faire du MotoE ».

Le MotoE va entamer sa troisième saison ...



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP