La conférence qui s’est tenue à l’issue du Grand Prix de Malaisie a réuni Maverick Viñales, Marc Márquez et Andrea Dovizioso.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les propos bruts de Maverick Viñales, sans la moindre interprétation journalistique.


Félicitations Maverick ! C’est une victoire fantastique. Après votre chute à Phillip Island, vous avez rebondi en créant un écart avec un rythme fantastique…

Maverick Viñales : « fantastique ! Fantastique parce que j’avais la victoire à portée de mains à Phillip Island mais j’ai finalement commis une erreur et chuté. Donc ici, j’ai été très régulier durant tout le week-end, que ce soit avec des pneus usés, des pneus neufs ou en time attack. Je savais que si je parvenais à être dans les premières places, j’avais une chance pour attaquer, attaquer, attaquer et créer un écart. Donc oui, honnêtement, je suis très heureux et très content. Je dois remercier l’équipe car nous progressons course après course depuis cinq ou six courses. Je suis mieux et plus fort, en particulier en ce qui concerne le rythme des premiers tours. Je suis très heureux et je vais apprécier ce moment. »

Avez-vous été surpris de retrouver Marc Márquez à vos basques au lieu des autres Yamaha ?

« Je me suis dit “encore ! Comme à Phillip Island !” (rires). Mais cette fois, vous savez, j’en avais gardé encore un peu dans la poche au cas où Marc reviendrait. Honnêtement, je suis très heureux car nous avons très bien géré le week-end : j’ai enfin pris un bon départ et j’étais là lors des premiers tours. Depuis de nombreux course, j’ai essayé et essayé encore de me battre pour la victoire, et aujourd’hui j’ai eu une chance et je l’ai prise. Je dois féliciter toute l’équipe, Yamaha, et tous les gens qui me soutiennent toujours. Nous avions beaucoup confiance en la moto et en la victoire, et aujourd’hui nous l’avons obtenue. »

Pouvez-vous nous expliquer les progrès que vous avez faits durant les dernières courses ?

« Honnêtement, les progrès que nous avons faits ont été dus au fait de garder la même moto, de travailler sur l’électronique et simplement d’essayer de comprendre la façon d’attaquer au maximum avec elle. Et cela a été le cas : être davantage en accord avec la moto, ne faire qu’un sur la moto. Cela a été le plus important : garder la fluidité dans les virages et exploiter au maximum les points positifs de notre Yamaha. »

Quand avez-vous fait ce changement et avez-vous commencé à progresser ?

« J’ai essayé toute l’année ! J’ai essayé toute l’année mais finalement le temps où nous avons dû nous arrêter pour essayer des choses, car quand vous travaillez pour un team d’usine vous devez essayer de nombreuses choses pour développer la moto durant la saison, a fait que c’était compliqué de garder la même moto et d’essayer de vous améliorer vous-même. Donc depuis la mi-saison, j’ai gardé la même moto pour essayer de m’améliorer moi-même. Même si nous avons vu de nouvelles choses, j’ai gardé la même moto et essayé d’être au meilleur niveau, et c’est ce que nous avons fait, essayer de mieux comprendre la moto. »

Vous avez dit une fois que Fabio Quartararo aidait à ce que tout le monde se réveille chez Yamaha. Pouvez-vous expliquer davantage ?

« Je ne pense pas avoir utilisé le mot “réveillé” mais je pense que si vous avez Yamaha devant, c’est toujours bien car vous comprenez la façon de piloter la moto et de progresser. Fabio s’accorde vraiment bien avec la Yamaha donc il peut énormément attaquer, en particulier sur un tour. En regardant son style, vous comprenez et vous apprenez à chaque course. »

Il a fait beaucoup plus chaud aujourd’hui qu’hier. Comment cela a-t-il affecté votre moto ?

« Honnêtement, ici en Malaisie, la course est bien plus lente que lors des essais. Aujourd’hui il faisait très chaud alors qu’hier c’était très nuageux, donc la température de piste était différente. Il y avait moins d’adhérence mais la moto se comportait bien. »

Que pensez-vous du manque de performance du team Petronas SRT aujourd’hui ?

« Il est difficile de répondre : vous devez leur demander. Je n’ai pas encore regardé la course. »

Vous semblez très calme après avoir bien rebondi lors de cette course. Qu’est-ce que cette victoire vous fait quand vous vous projetez vers le reste de la saison et en 2020 avec Yamaha ?

« Nous connaissions notre potentiel car il y a eu beaucoup de courses où j’ai terminé 0,5 ou 0,6 seconde que la victoire. C’était donc très frustrant pour moi car j’avais tout perdu lors des premiers tours. Nous essayons d’améliorer les départs et c’est très important pour la prochaine saison. Je pense qu’améliorer les départs est l’un des objectifs principaux de la pré-saison, ainsi que après les départs, car nous avons alors besoin de plus de puissance. Mais quoi qu’il en soit, nous avons continué à travailler de la même manière depuis de nombreuses courses, et cela semble fonctionner. Nous allons donc essayer de continuer sur cet élan, y compris lors de la pré-saison et des courses de la saison à venir. Nous connaissons la façon de comprendre la moto et d’aller vite : cela a pris longtemps mais nous sommes maintenant sur la bonne voie. »

Classement Grand Prix de Malaisie MotoGP à Sepang :

Crédit classements et photo de couverture : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP