Par Luigi Ciamburro / Corsedimoto.com

Alberto Puig à l’infirmerie:  après Jorge Lorenzo, Honda HRC perd également le manager de l’équipe, qui ratera le test de Sepang.

Quelques jours avant la présentation officielle de l’équipe, la blessure de Jorge Lorenzo n’était pas suffisante. Ni la condition précaire de Marc Márquez, qui a subi une opération à l’épaule gauche le 4 décembre dernier et est toujours en rééducation. Chez Honda, la saison MotoGP commence avec une autre entrée à l’infirmerie : Alberto Puig s’est fracturé le bras gauche après un accident de moto. Le team manager de l’équipe Repsol Honda ne sera pas présent mercredi aux premiers essais hivernaux de 2019.

La chute de Puig

Honda a besoin de toucher du bois, à la veille de cette nouvelle saison du Championnat du monde. De plus, il ne faut pas oublier que Cal Crutchlow ne sera pas en parfait état après la blessure survenue à Phillip Island l’an dernier. Stefan Bradl  et à Takaaki Nakagami se chargeront du développement de la RC213V qui, en janvier, avait déjà effectué trois jours d’essais privés à Jerez. Ils joueront un rôle fondamental dans l’évolution de la moto, car ils devront choisir la configuration du moteur qui sera gelée lors du premier week-end de course au Qatar. ” Oui, nous avons quelques options de configuration de moteur à tester “, a déclaré Takeo Yokoyama à Sepang. “Mais rien de radical. Heureusement, nous avons fait du bon travail lors des tests de novembre dernier. Bien sûr, nous avons beaucoup de choses à essayer, des composants et des pièces, mais en ce qui concerne le moteur, nous pensons que si nous obtenons quelques indications précises, nous serons en sécurité “.

La spécification du moteur

Cette année, il ne restera que deux séries d’essais avant le début de la saison MotoGP, le traditionnel rendez-vous à Phillip Island ayant été annulé. La saison dernière, le patron du team Yamaha, Lin Jarvis, avait proposé d’autoriser une modification du moteur au cours de la saison. Yokoyama, responsable du projet MotoGP au HRC, laisse ouverte la proposition pour les prochaines années. ” Si quelqu’un met ce problème sur la table, nous sommes ouverts à en parler – a-t-il déclaré à Speedweek.com -. Mais nous devons en discuter sérieusement au sein de la MSMA. Si nous introduisons cette règle, cela aura un impact important sur la course. Sur la stratégie de la concurrence, sur le plan technologique, sur le plan de développement, ainsi que sur le budget et les ressources… Nous devrions changer beaucoup de choses. Je crois que ce n’est pas un simple changement que quelqu’un peut introduire soudainement ».

Lire l’article original sur Corsedimoto.com

Luigi Ciamburro

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team