Et de huit ! Marc Márquez a choisi la boule de billard pour célébrer cette nouvelle couronne qu’il a voulu ceindre tout en haut d’un podium. Il aurait pu gérer en Thaïlande et se contenter de l’essentiel, mais ce n’est pas le genre d’un pilote qui écrit autant l’histoire que sa légende.

Marc Márquez débute au sein de la catégorie 125cc en 2008 et décroche aussitôt un premier podium à Donington. Un second suivra un an plus tard. Mais 2010 est finalement l’année de la révélation. Avec douze podiums au compteur dont dix victoires, l’Espagnol coiffe la couronne mondiale et grimpe en Moto2. Ce dernier entame la campagne 2011 par deux chutes mais réagit vite pour revenir à trois petits points de Stefan Bradl. Malheureusement une chute, survenue à Sepang, l’écartera de la compétition lors des deux dernières manches.

Le Catalan termine donc vice-champion, mais en 2012 le titre ne lui échappera cette fois pas, comme en témoignent ces neuf succès et cinq autres podiums. La saison suivante, Marc Márquez hérite du guidon de Casey Stoner chez Repsol Honda et triomphe à Austin pour son deuxième départ. Absent du podium seulement deux fois – au Mugello et à Phillip Island – le pilote ibérique devient ainsi le plus jeune Champion du Monde de l’histoire en catégorie reine.

En 2014, Marc Márquez remporte ensuite les dix premières manches du calendrier pour être sacré dès Motegi. La campagne 2015 est en revanche plus compliquée : l’Espagnol commettra six erreurs qui le feront rétrograder au troisième rang. Le représentant Honda change donc de mentalité et la régularité finit par payer puisqu’il récupère son rang de n°1 à l’issue de la saison 2016.

En 2017, Marc Márquez fut opposé à Andrea Dovizioso jusqu’au dernier round. Le natif de Cervera se fit une belle frayeur dans le virage 1 mais resta sur ses roues, tandis que son adversaire partait à la faute. Une sixième couronne mondiale venait dès lors s’ajouter à son palmarès.

Début 2018, les choses n’étaient pas aussi bien engagées mais après Jerez, Marc Márquez retrouvait les commandes du Championnat, qu’il ne lâchera plus, grâce à sa régularité. Avant même de se rendre en Australie, l’affaire était bouclée… et de sept pour le représentant Honda !

2019 aura révélé un sérieux rival pour Marc Márquez du nom de Fabio Quartararo. De quoi se délecter pour l’avenir mais il faudra encore attendre. L’officiel Honda, en Thaïlande, soit à quatre buts du terme des hostilités, a raflé son huitième titre et sa neuvième réalisation de la saison. Une couronne acquise avec panache car il n’était pas obligé de concrétiser pour gagner le championnat. Un vrai champion, un Everest pour un Quartararo, qui est cependant le premier de cordée en MotoGP pour atteindre ce sommet.

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team