Malgré une chute survenue en fin de Q2, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) s’élancera d’une nouvelle pole, sa quatrième de l’année après Jerez, Montmeló et Assen. Le rookie, qui pulvérisait au passage le record du circuit, égale ainsi Jorge Lorenzo (2008) et Dani Pedrosa (2006), tous deux auteurs de quatre poles pour leur première saison en MotoGP. Marc Márquez (Repsol Honda Team) est le seul à avoir fait mieux avec neuf poles signées en 2013.

Du haut de ses 20 ans et 168 jours, Fabio Quartararo est aussi le plus jeune pilote à avoir empoché quatre pole pour ses débuts en MotoGP. Ce record appartenait autrefois à Marc Márquez, lorsqu’il avait décroché sa quatrième pole à Indianapolis en 2013 à 20 ans et 181 jours. Avec cette quatrième pole, Fabio Quartararo égale Johann Zarco, jusque-là deuxième au classement des Français ayant établi le plus de pole en catégorie reine.

Ces indicateurs seront-ils de bons augures pour ce que tout le monde attend du jeune prodige tricolore, soit une première victoire en MotoGP ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits…

 

Buriram MotoGP™

2018

2019

FP1

1’31.220 Maverick Viñales (Voir ici)

1’30.979 Maverick Viñales (Voir ici)
FP2

1’31.090 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’30.404 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP3

1’30.399 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’36.250 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP4

1’30.693 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’30.755 Fabio Quartararo (Voir ici)
Q1

1’30.031 Marc Márquez (Voir ici)

1’30.685 Danilo Petrucci (Voir ici)
Q2

1’30.088 Marc Márquez (Voir ici)

1’29.719 Fabio Quartararo (Nouveau record)
Warmup

1’30.863 Marc Márquez (Voir ici)

1’30.921 Marc Márquez
Course

Márquez , Dovizioso, Viñales (Voir ici)

Márquez , Quartararo, Viñales
Record

1’29.719 Fabio Quartararo (2018)

Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui s’élancera de la deuxième place, avait déjà figuré à sept autres reprises dans le Top 3 des qualifications cette année. Le Catalan s’était juste vu attribué une pénalité de trois positions à Montmeló, raison pour laquelle il n’était parti que sixième. C’est la troisième fois cette année qu’on retrouve trois M1 parmi les quatre premiers des qualifications avec Montmeló et Misano.

Marc Márquez, dernier vainqueur en date sur ce tracé de Buriram, doit marquer deux points de plus que son rival Andrea Dovizioso (Ducati Team) pour espérer ravir le titre dès ce week-end.

Danilo Petrucci (Ducati Team), contraint de passer par la case repêchages, rejoignait la Q2 pour la toute première fois depuis Silverstone. Il faut par ailleurs remonter au Mugello, pour voir l’Italien, crédité du cinquième temps, aussi bien placé sur la grille.

Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) termine huitième et meilleur représentant Suzuki de ces qualifications pour la deuxième fois d’affilée, la troisième de l’année.

Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), qui s’était qualifié deuxième lors de la précédente édition du Grand Prix de Thaïlande, occupera cette fois la neuvième place. C’est la neuvième fois qu’il manque une des deux premières lignes cette saison.

Enfin, Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), forfait en Aragón, se sera sauvé en Q1. L’Espagnol, qui prendra son 100e départ ce dimanche, sera 11e sur la grille.

Il fait 31,1 degrés dans l’ait et 48,2 degrés en piste. Le soleil est de la partie et 26 tours seront à faire pour les pilotes pour aller s’emparer du trophée de la victoire. Et qui sait, un sacre pour Marc Márquez

Choix des pneus : Tout le monde en “hard” avant sauf Lorenzo en “médium”. Pour l’arrière, le choix s’est porté pour tous sur du “soft”.

Miller cale avant le départ et s’élancera depuis la voie des stands.

Les fauves sont lâchés et c’est Quartararo qui s’extirpe du peloton et ressort en tête du premier virage devant Márquez, Viñales, Dovizioso et Morbidelli qui a écarté. Mir pointe 6e, Rossi est dans sa roue.

Márquez passe le tricolore mais loupe son freinage et fait un écart, Quartararo reprend les commandes.  Le pilote Petronas Yamaha est le plus rapide en piste. Les KTM sont respectivement 13e et 14e (Pol Espargaro, l’officiel et Oliveira, le pilote Tech3 d’Hervé Poncharal ).

Mir, l’officiel Suzuki se fait bousculer par Rossi qui le passe et récupère ainsi la 6e position.

Chute de Kallio dans le virage 8, le remplaçant de Zarco sur la KTM. Nouveau record (1.31.033s) pour Quartararo qui déroule devant, même si Marquez ne le lâche pas. Il est à 1/2s derrière. Viñales (3e) et Dovizioso (4e) derrière ont lâché prise. C’est Morbidelli (5e) qui peu revient sur les deux hommes au guidon de la Yamaha Petronas. Rossi (6e) ramène aussi les deux Suzuki de Rins et Mir dans son sillage. Petrucci est 9e, Lorenzo 19e et les deux Aprilia pointent 10e, ( Aleix Espargaró et 15e pour Iannone.

Rossi, très lent sur la piste, s’est fait reprendre par le rookie Mir qui a récupéré la 7e position. Sur une offensive, Rins se débarrasse de Rossi et de son coéquipier Mir, il est maintenant 6e. Il revient peu à peu sur  l’équipier de Quartararo, Morbidelli, et il le passe le tour suivant. Rins est maintenant 5e.

A 10 tours du but, le top 10 est le suivant : Quartararo, Márquez , Viñales, Dovizioso, Rins, Morbidelli, Mir, Rossi, Petrucci et Nakagami. 

Abandon d’Aleix Espargaró à 8 tours du final. Márquez n’est plus qu’à 0,349s du pilote Français, il lui met la pression… Le Niçois tient bon pour le moment ! Victoire ou non, Márquez sera titré à l’issue de la course. 

A 4 tours du but, Márquez passe le pilote Yamaha mais Quartararo le reprend instantanément.

Márquez insiste et double Quartararo dans le dernier tour. Victoire de Márquez devant Quartararo et Viñales. Le pilote de Cervera décroche sa 6e couronne mondiale en MotoGP, son 8e titre toutes catégories confondues.

Classement du Grand Prix de Thaïlande MotoGP:

Crédit classement et photo : MotoGP.com

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team