En signant avec Honda jusqu’en 2024, Marc Márquez est entré encore un peu plus dans l’histoire de la marque en Grand Prix. Ces quatre saisons promises par un nouveau contrat s’ajouteront en effet à celles accomplies depuis 2013, une épopée marquée par six couronnes… Côté longévité au HRC, on ne trouve que Dani Pedrosa pour lui tenir la dragée haute avec 18 saisons, dont 13 rien qu’en MotoGP. Celui qui tentera un neuvième titre absolu cette année s’est exprimé sur ce choix dans un milieu où les pilotes préfèrent des échéances de deux ans. Et il donne la réplique à ceux qui font remarquer qu’à vaincre sans péril avec la même marque, on triomphe sans la gloire de s’être remis en question…

Marc Márquez a lié son sort à Honda jusqu’en 2024, à moins que ce ne soit le contraire…  Une communauté de destin qui n’a qu’un seul but, à la fois simple et compliqué : « je me fiche de savoir comment ou avec qui. Mais je veux gagner. C’est l’objectif principal. Je veux trouver le meilleur projet pour atteindre mes objectifs. Et c’était Honda » annonce clairement celui qui a remporté 56 victoires, 95 podiums, 62 pole et six couronnes avec le blason ailé. Et qu’importe si la récolte se fait sous le signe de la monoculture : « je m’en fiche éperdument. Je suis mon instinct » répond-il.

Maintenant, pour persuader d’une période de quatre ans dans un milieu mouvant, il a fallu des arguments. Marc Márquez ne parle pas des sonnants et trébuchants, mais plutôt de la technique : « je ne m’attendais pas à renouveler avec Honda pendant quatre ans. Personne ne s’y attendait. Ce fut de longues conversations. Mais j’essaie toujours de suivre mon cœur et mon cœur était Honda. Si vous vous en souvenez, c’est le constructeur qui m’a donné l’opportunité d’être pilote MotoGP en 2013, de faire partie de l’équipe Repsol Honda, dont j’avais toujours rêvé. »

 

 

 

« Nous avons essayé de trouver le meilleur compromis et nous avons trouvé le meilleur compromis, en particulier dans la partie technique » commente le frère d’un Álex qui sera son équipier en 2020. « C’était la chose la plus importante dans le projet, c’est un long projet, mais c’est la meilleure façon de se concentrer uniquement sur le combat pour les titres. Vous recherchez une très bonne base et sécurisée. Ce type de contrat me donne, à eux et à moi, une confiance particulière. Quant à la technique, il y avait un très bon projet et c’est le meilleur, le plus important, dans un long contrat. »

Ce côté technique est décidément la pierre angulaire de cet engagement : « je pense que c’est la première fois dans l’histoire que l’on voit un contrat de quatre ans. Si vous m’aviez demandé il y a un an, j’aurais pensé à un contrat de deux ans. La première idée venait de HRC. Je me suis dit : “pourquoi pas ?”. »

« Nous avons commencé à en parler, en particulier sur la partie technique. Ces cinq années, y compris celle-ci, sont longues et techniquement, il faut avoir quelque chose de sûr. Honda et HRC sont le meilleur constructeur à cet égard, c’est la meilleure façon d’être calme, d’avoir cette confiance particulière entre nous pour se concentrer uniquement sur le projet, sur l’amélioration des performances de la moto et de la mienne, pour lutter pour le championnat du monde chaque année » termine sur motogp.com un Marc Márquez qui donnera ainsi ses directives sur la RC213V. Les autres pilotes Honda devront faire avec.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team