Avant de s’en aller réveillonner et attendre fébrilement l’arrivée du Père Noël, Marc Marquez a donné un dernier sentiment sur ce que pourrait être sa prochaine saison 2017. Une campagne qu’il abordera avec plus de confiance que celle de cette année qui l’a vu prendre son troisième titre en MotoGP, et son cinquième absolu. Car sa nouvelle Honda est cette fois à 80% prête selon ses dires ce qui est bien mieux que lors de la précédente intersaison. Et heureusement, car la concurrence sera plus féroce.

Dans son fief de Rufea, Marc Márquez s’est ouvert au média Sky. Il a notamment parlé de la saison 2017 qui sera particulièrement disputée. Dans son entretien, l’officiel Honda a d’abord avoué une surprise : « lors des premiers essais à Valence, je n’aurais pas cru que Lorenzo soit déjà aussi rapide sur la Ducati. Sans aucun doute, il sera capable de gagner des courses ».

Et pour le titre ? C’est différent : « je ne saurais dire s’il sera en mesure de se battre pour le championnat. Il gagnera des courses oui, et même peut-être la première, mais pour le reste, je n’en suis pas certain. Par contre je vois très bien Viñales et Rossi dans ce rôle. Ces deux-là ont déjà montré l’an dernier qu’ils étaient très forts ».

Si Lorenzo a été une surprise, Viñales, en revanche a été une confirmation : « je m’attendais à le voir rapide à ce point sur la Yamaha. Il a connu deux années qui n’ont pas été idéales et vous vous montrez tout de suite plus fort lorsque vous montez sur une moto prête à gagner. Et c’est le cas de la Yamaha. Il se battra pour le titre dès la première course ».

Un concurrent qui sera aussi le rival de son équipier Rossi : « je ne sais pas ce que ça donnera mais je crois qu’ils pourront avoir des relations assez bonnes. Mais ce n‘est pas facile de développer une relation avec un équipier ». A propos d’équipier, on notera que Márquez a totalement oublié Pedrosa.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Movistar Yamaha MotoGP, Repsol Honda Team