Avant que le Grand Prix de France n’ouvre ses hostilités, Marc Marquez s’est offert une nouvelle sortie sur un sujet qui le préoccupe visiblement autant que son retour à une forme physique optimum. Il s’agit du dispositif « holeshot », dont la fonction n’est plus seulement celle d’optimiser l’envol sur la grille de départ. Il sert aussi en ligne droite et en course. Pour l’octuple Champion du Monde, c’est source de danger à divers égards et ça nuit au spectacle. Une approche qui est loin de faire l’unanimité et certains pilotes ont tenu à faire valoir une opinion contraire. En ne manquant pas de signaler que la conviction de l’éminent collègue pouvait aussi éventuellement venir du fait que Honda n’était pas avancé dans cette technique…

Si vous avez aimé Dani Pedrosa en son temps vent debout sur le sujet des ailerons, alors vous allez adorer Marc Marquez contre le dispositif « Holeshot ». Le point commun entre les deux ? Des officiels Repsol Honda, un constructeur qui n’a pas vu venir l’évolution. A la veille du Grand Prix de France, l’octuple Champion du Monde en a remis une couche sur les écueils qu’induit ce système qui n’est plus seulement une aide au départ : « il est normal qu’un si grand nombre de pilotes souffre du syndrome des loges. J’ai utilisé le dispositif pendant quatre ou cinq tours et je me suis dit “ de cette façon, je ne finirai pas la course ”. Car lorsque vous mettez le holeshot il y a plus de puissance sur la moto, elle roule plus, la sensation du wheelie est différente … pour les fans et le spectacle n’est pas une amélioration ».

La commission de sécurité en a parlé, tous favorables à son utilisation lors du départ, mais moins enthousiaste pour ce qui est de son action en course : « ceux de Ducati sont favorables. Il y avait des opinions de toutes sortes, mais la majorité était contre une utilisation en course » dit Marquez sur corsedimoto.

Pourtant, de nombreux pilotes de la catégorie MotoGP n’ont pas soutenu la réflexion de Marc Marquez. Ainsi Aleix Espargarò : « il est contre et je le respecte, mais je ne le suis pas. Essayer d’arrêter la technologie et le progrès, c’est impossible ».

Marc Marquez Holeshot

Marc Marquez ne convainc pas tous ses pairs

Sur le fait que le fonctionnement du Holeshot au départ nécessite une série de manœuvres, avant et pendant le placement sur sa position sur la grille, il rétorque : « c’est difficile, mais c’est du MotoGP, nous sommes les meilleurs pilotes du monde et nous devons nous y habituer. Je pense que Honda a l’une des meilleures motos, mais son appareil n’est toujours pas le meilleur. C’est pourquoi Marc n’est pas content de cet appareil » a lancé avec le sourire l’officiel Aprilia.

De son côté, Maverick Viñales a ajouté : « notre système est sûr, vous pouvez l’utiliser plusieurs fois quand vous le souhaitez, il fonctionne toujours bien » dit l’officiel Yamaha. « Mais je ne sais pas ce qui se passe dans le reste des usines. Ce n’est pas quelque chose de dangereux pour le moment pour ma moto, avec d’autres motos que je ne sais pas, je ne les ai pas essayées. Mais avec l’appareil que nous utilisons chez Yamaha, il n’est pas dangereux de l’utiliser en ligne droite ».

Le même Viñales a aussi rebondi sur la remarque de Marc Marquez mentionnant que prendre plus de 360 km/h ne servait à rien, si ce n’est posé des problèmes de sécurité sur des circuits aux zones de dégagement qui ne sont pas ductiles : « la piste, ce n’est pas la route. Nous sommes des pilotes. C’st incroyable d’atteindre 360 km/h, mais nous en demandons toujours plus en termes de vitesse et de performance ». Un avis franc de pilote, sans penser à la marque représentée.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team