La nouvelle nous vient du média espagnol elPeriodoco et elle est distillée par Emilio Pérez de Rozas qui a apparemment recueilli les confidences de Marc Marquez sur son état. L’octuple Champion du Monde aurait pris un coup sur le carafon avec cette fracture qu’il a fallu réopérer. Il est aussi touché par la polémique qui commence à monter sur son obstination à vouloir courir à tout prix, dont la rançon se paye aujourd’hui avec les intérêts d’une convalescence qui sera finalement plus longue. Une situation qui ne fait pas rire Honda qui pourrait bien demander une synthèse à Alberto Puig…

Marc Marquez voulait revenir vite sur sa Honda, et voilà à présent qu’il décide d’éloigner la perspective d’un retour sur la piste. Hier, lundi, il s’est à nouveau fait opérer de son humérus fracturé à Jerez il y a maintenant plus de dix jours. La plaque mise pour traiter la blessure n’a pas tenu le choc, et il faut dire que l’officiel Honda ne l’a pas ménagée… Il en a maintenant une nouvelle, plus grande. Mais la leçon a porté. La convalescence, cette fois, prendra le temps qu’il faudra.

Selon ce que El Periódico de Catalunya a appris, Márquez manquera le triplé qui démarre cette semaine à Brno (République tchèque, 9 août) et se poursuit avec le doublé du circuit de Spielberg (Autriche, 16 et 23 août) . La décision de Márquez implique que le champion catalan réapparaîtra dans le doublé de Misano (Italie), qui se jouera les 13 et 20 septembre.

Marc Marquez renoncerait au titre cette année

Il est clair à ce stade que Marc Marquez, par la même occasion, renoncerait à la course au titre 2020. Son retard sera trop important sur ses adversaires à Misano. Mais il n’y a pas que cela. Marc Marquez ne serait pas que physiquement blessé. Il est aussi touché moralement d’être considéré comme fou ou trop audacieux d’avoir tenté de faire l’effort de courir à nouveau la même semaine qu’il a subi l’opération.

Márquez ne se considère pas comme un fou, encore moins un héros, et affirme que tout ce qu’il a fait l’a été sous la supervision de médecins, en ayant passé sans souci les tests physiques auxquels il était soumis, le jeudi avant la deuxième course à Jerez. Il a reçu l’autorisation des médecins de courir, ce qu’il fait lors des essais libres du samedi. Mais en raison de la douleur atroce causée par l’ecchymose sur son bras, il a renoncé à courir le Grand Prix. A suivre…



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team