Pendant sept mois, Marc Marquez est resté éloigné des Grands Prix depuis les terribles épreuves vécues à Jerez, qui lançait la saison 2020 de MotoGP. Il n’a pas plus communiqué avec la presse si bien que cette présentation Repsol Honda avait valeur de véritables retrouvailles, si ce n’est, même, de redécouvertes. Car Marc Marquez a changé certains aspects de son discours. Mais avant toute chose, il a précisé son état de forme, et donné des tendances à propos de son retour …

Comment va Marc Marquez ? A cette question de base, l’Espagnol a enfin daigné répondre lui-même. En donnant cette indication essentielle : le nerf radial n’a jamais été touché, ce qui était le plus inquiétant. Mais il a reconnu que l’infection de l’os est ce qui a le plus impacté les délais de guérison.  « Une deuxième opération a été effectuée lorsque la plaque s’est cassée à la maison, avec la malchance qu’il y ait eu une infection » dit-il, confirmant au passage la version officielle de l’accident domestique qui laisse toujours le paddock plus que dubitatif …

Mais il continue : « s’il n’y avait pas eu d’infection, il serait guéri maintenant. Beaucoup de gens se sont demandé pourquoi attendre une troisième opération jusqu’en décembre. C’est parce que les médecins m’ont demandé de le faire. J’aurais été opéré avant, mais tous les médecins m’ont demandé d’attendre, car ils ont dit que ça allait guérir et que j’avais besoin de temps ».

« L’examen que nous avons fait en février s’est très bien passé. L’os se consolide bien, ce qui est la priorité maintenant, et le plus important » développe l’officiel Honda. « Nous avons commencé à augmenter un peu la récupération, ce qui est également important, car il y a des muscles que je n’ai pas travaillé depuis juillet, en particulier au niveau de l’épaule. Je suis toujours optimiste et mon objectif était de me rendre au test du Qatar. Ils m’ont dit d’oublier ça » commente-t-il au sujet de ses médecins. « En mars, j’aurai un nouveau contrôle et il examinera d’abord comment est l’os. Là, le médecin décidera de ce que je peux faire ou non, ou si nous nous en tenons au même plan. À partir de là, mon emploi du temps commencera à être planifié ».

Marc Marquez : « j’ai presque toute la mobilité de l’épaule, mais peu de force »

On attendra donc cette échéance. Et pour cause… « D’après l’avis du médecin, j’ai besoin de quelques jours pour remettre mon bras en forme. Au niveau du corps, je l’ai, car j’ai déjà fait du cardio. Mais que sur le plan physique, c’est tout juste dans des conditions acceptables pour piloter une MotoGP. Lorsque je pourrai faire ma première course, on verra combien de temps il faudra pour atteindre un niveau optimal ».

Il complète ainsi son état des lieux : « maintenant, j’ai presque toute la mobilité de l’épaule, mais de la force, peu, j’en ai peu. Je ne peux pas dire un pourcentage exact, car nous ne travaillons pas un bras de la même manière que l’autre. Je ne dépasse pas deux ou trois kilos avec mon bras droit dans aucun exercice, parce que le médecin l’a dit. Ce n’est pas que je ressens cela, parce que je sens que je peux aller plus loin, mais le médecin avec le physio, Carlos, l’ont planifié ainsi et nous suivons le plan établi. Avec l’autre bras, je lance ce qui est normalement lancé. Je dois être à moins de vingt pour cent du bras, plus ou moins ».

Une évaluation claire et une approche sage qui montrent que l’épreuve traversée à porter ses fruits sur le mental de Marc Marquez. Pourtant, dans la vidéo de la présentation, on voit bien deux RC213V rouler côte à côte … « Pour la première fois hier, j’ai touché une moto de route, mais c’était très doux, pendant une demi-heure. C’était la date limite que le médecin m’avait indiquée et quand ils m’ont donné l’autorisation, je l’ai fait, mais je n’ai pas encore joué avec la moto, c’est interdit. Dans la présentation, j’étais celui des photos, mais pas celui de la vidéo ». Et il termine sur son retour en MotoGP: « je ne peux pas dire des délais exacts, car je mentirais ».



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team