Fabio Quartararo a analysé sa belle saison 2019 qui a été sa première en MotoGP et sa campagne 2020 qui s’est terminée en queue de poisson. Des deux expériences, il en a sans aucun doute tiré une synthèse qu’il nous livrera en 2021 sous les couleurs officielles Yamaha. Parmi les sujets qu’il a pris en compte, il a reconnu celui de la pression à gérer émotionnellement. Et ça commence, par celle, méconnue au départ, qui est celle d’être un Français …

Être un Français en Grand Prix signifie-t-il vivre avec plus de pression que les collègues ayant une autre nationalité ? On ne sait, mais ce qui est sûr, c’est que ce passeport a pesé sur les épaules de Fabio Quartararo. Dans des propos relayés par Motorsort-total, le désormais pilote d’usine Yamaha a révélé : « 2019 a été une année où je n’avais aucune pression du tout », commence le pilote de 21 ans. « Mais à chaque fois que je montais sur le podium, les gens disaient : “c’est le prochain Français à gagner une course. Cela fait 20 ans … ” ».

Il ajoute : « je suis français, mais je pense à moi aussi. Je veux représenter la France, mais je ne veux pas trop penser à cette pression supplémentaire. Je ne veux pas continuer à me le rappeler. Je me vois comme une personne neutre. Je veux gagner le Championnat du Monde. Bien sûr, ce serait incroyable d’être le premier pilote français. Mais je me concentre sur moi en ce moment et non sur le fait que je pourrais devenir le premier Champion du Monde de France en MotoGP ».

Fabio Quartararo écrit l’histoire nationale des Grands Prix

On rappellera que les pilotes français ont remporté sept titres mondiaux, mais jamais dans la catégorie reine. Six compatriotes ont ainsi été couronnés. Jean-Louis Tournadre a été le premier champion venu de France dans la catégorie 250 cm3 en 1982. Christian Sarron a suivi en 1984. Voilà pour le siècle dernier. Car ce n’est qu’en 2000 qu’Olivier Jacque remporte à nouveau le titre mondial, encore en 250, avec l’équipe Tech3. Ensuite, il y a eu des succès dans la catégorie 125cc. Arnaud Vincent est devenu champion en 2002 et Mike di Meglio en 2008. Johann Zarco a remporté la catégorie Moto2 en 2015 et 2016.

En MotoGP, le titre n’a jamais été décroché par un tricolore. Johann Zarco et Fabio Quartararo sont en lice pour y arriver. Le dernier cité a au moins débloqué le compteur de victoires dans la catégorie, qui était figé depuis Valence 1999 avec Regis Laconi. Grâce au Niçois formé en Espagne, notre verte contrée compte à présent trois succès au sommet de la pyramide des Grands Prix. Un résultat qui ne demande qu’à être embelli.

Fabio Quartararo dit que c'est dur d'être Français en MotoGP ...



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP