Marc Marquez ne piaffe pas encore d’impatience, puisque l’expérience qu’il vit l’a convaincu de ne plus jamais précipiter les choses en cas de blessure, mais tout de même, il ronge son frein. L’octuple Champion du Monde qui devra encore attendre pour être autant titré que Valentino Rossi a de nouveau fait acte de présence sur la toile pour montrer qu’il était bel et bien en pleine période non plus de simple convalescence, mais de remise au niveau pour remonter sur la Honda…

Et à ce titre, ce serait une bonne idée de jouer l’épisode du retour du taulier dans une période où le constructeur de Tokyo a annoncé son retrait de la Formule 1, tandis que l’investisseur Repsol aurait des velléités d’arrêter l’aventure commencée avec Honda il y a 25 ans. Marc Marquez, qui a signé jusqu’en 2024 pour être sur une RC213V il ne voudrait pas trouver un box vide à son retour…

Alors il montre qu’il revient de ce qui est peut-être la plus grave de blessure de sa carrière. On l’a vu courir, faire du vélo et le voilà maintenant avec des mains expertes posées sur son membre meurtri : « un jour de plus, un jour de moins » commente l’homme de Cervera… On rappellera que la tentative d’accélérer les temps de récupération s’est avérée infructueuse. Depuis, le pilote, en accord avec Honda, fait ce qu’il faut pour récupérer à 100%. Son retour en piste approche, même s’il n’y a pas de date officielle.

A ce sujet, on parle d’un hypothétique retour en Aragon, où le MotoGP disputera deux Grands Prix. L’un le 18 octobre et l’autre le 25. Il y a aussi l’idée de Valence, autre lieu d’un double meeting, le 8e et le 15 novembre. Il est difficile de faire des prédictions maintenant, il faudra voir comment la condition physique de Marquez va évoluer. Honda fournira probablement quelques mises à jour le week-end prochain, lorsque le Championnat du Monde débarquera au Mans pour le Grand Prix de France 2020.

« Voir que les adversaires marquent si peu de points donne envie de revenir »

Dans un entretien avec les fans de Repsol, l’Espagnol a déclaré : «ma mentalité restera la même. Essayez toujours d’être à la limite. Je force mon bras, mais toujours dans les délais des médecins. Mon approche sera identique : j’irai à l’attaque. Quand je reviens, je dois être en bonne condition physique, le bras devra être à 80 ou 90% pour essayer d’être rapide dès le départ ».

Marquez a ensuite poursuivi : « je me sens bien moralement et physiquement, je pourrais être de retour demain, mais ce ne sera pas comme ça. Mais tôt ou tard, cela arrivera. Regarder les courses depuis chez moi crée de l’anxiété, de la colère, mais c’est ce que je dois faire. Voir que les adversaires marquent si peu de points donne envie de revenir ».

Enfin, l’Espagnol a parlé de son frère qui fait actuellement son apprentissage en MotoGP avec une Honda qu’il ne semble pas encore avoir digérée : « j’espère qu’il finira par se battre avec moi, mais qu’il ne me battra pas. Mais si un jour je dois être battu par quelqu’un, j’espère que ce quelqu’un sera mon frère ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team