Les frères Márquez ont une relation très fusionnelle qui leur permet de s’aider mutuellement, jusqu’à ce qu’ils s’affrontent, d’ici peu, en MotoGP.

Dans la famille Márquez, les deux fils pourraient totaliser à eux deux dix titres mondiaux à la fin de la saison. D’un côté les huit assurés de Marc, de l’autre le titre Moto3 d’Álex et peut-être un nouveau en Moto2, qu’il pourrait décrocher durant la tournée asiatique grâce à ses 40 points d’avance. Toutefois, rien n’est encore fait, et le cadet sait qu’il lui faudra tout donner et rester concentré jusqu’au bout pour ramener ce dixième titre familial.

Si l’aîné a déjà confié qu’il avait conscience qu’être son frère n’était pas une chose facile du point de vue médiatique, cela l’est encore moins à présent qu’il a décroché son titre. « Dans notre groupe d’amis Whatsapp, tout le monde dit “maintenant c’est à ton tour” », explique Álex dans une interview vidéo réalisée avec son frère pour leur sponsor Estrella Galicia 0,0.

« Je t’ai mis la pression, non ? » lui répond le numéro 93, amusé, avant d’ajouter sérieusement : « Si tu ne le décroches pas ce n’est pas grave, l’important est d’essayer et d’avoir la conscience tranquille en se disant “j’ai essayé”. »

Si la rivalité entre les frères existe, la bienveillance prend pour le moment le dessus, et ils préparent ainsi leurs Grands Prix toujours côte à côte. « À la maison nous nous aidons beaucoup, nous sommes tout le temps ensemble, nous nous entraînons ensemble, mais sur le circuit chacun est de son côté. On dîne juste ensemble car il y a l’hospitality, mais chacun a son groupe de mécaniciens, ses problèmes et chacun est concentré sur son box » commente Marc. « Un jour nous serons peut-être rivaux, et chacun aura ses problèmes dans son box. »

Il est vrai que l’arrivée de son jeune frère en MotoGP se précise d’autant plus qu’il pourrait terminer titré à la fin de la saison. Ce n’est donc plus qu’une question de temps avant qu’ils ne s’affrontent dans la catégorie reine. Cette situation pourrait être compliquée à gérer, mais permettrait à Marc d’avoir un poids en moins. « Les gens pensent qu’être frères aide mais non, cela met la pression. Je l’ai ressenti parfois. Quand mon frère gagne en Moto2, les gens dans le paddock viennent me dire “ton frère a gagné, maintenant c’est à toi, un doublé cela serait super !” » termine-t-il.

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team