Chez Aprilia, on est suspendu à la date du 15 octobre pour déterminer les futurs plans du projet RS-GP en MotoGP. A cette échéance, en effet, leur pilote Andrea Iannone se présentera devant le TAS à Lausanne pour voir s’il peut reprendre la course après la suspension pour dopage. Ou être informé d’une fin de carrière s’il en prend pour quatre ans… Le patron des sports Massimo Rivola précise qu’ensuite, des décisions fortes seront prises. Car il ne peut plus attendre, et encore moins avec un Andrea Dovizioso sur le marché…

Massimo Rivola a donné sa feuille de route pour les prochains jours. Un timing qui sera essentiel pour la suite de l’aventure Aprilia en MotoGP. Au Mans, l’Italien a déclaré : « jeudi il y aura l’audience à Lausanne, tous les arguments en défense d’Andrea vont resurgir. Voyons ce que Wada, l’agence antidopage, présentera à nouveau, j’espère que la sentence sera favorable, car nous ne pouvons plus attendre ».

Trois semaines décisives pour Aprilia

Dans le cas d’un Iannone définitivement hors-jeu, Rivola livre son plan B : « avoir Dovizioso sur le marché et ne pas essayer de l’avoir serait stupide. Evidemment, pour avoir un pilote de ce niveau il faut grandir, je pense que plusieurs choses seront décidées dans les trois prochaines semaines, ce seront des jours intenses“.

Il termine sur la situation actuelle de ses troupes : « toujours sortir du top 10 est un peu frustrant. Ce n’est pas agréable de revenir chaque dimanche pour sentir l’odeur du top 10 et ne jamais pouvoir l’attraper, à cause de quelques chutes ou d’une série de coïncidences défavorables ».

« Aujourd’hui, dépasser avec notre moto n’est pas facile, car elle a des limites au freinage, il nous manque encore quelques chevaux, donc nous allons vite sur une piste libre, mais nous devons nous améliorer en dépassement. Nous n’abandonnerons pas ».

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini