Pendant cette période calme, trop calme, l’un des diffuseurs des Grands Prix, DAZN, revient avec un pilote sur une de ses courses les plus importantes pour lui. Ce dimanche, c’était au tour de Maverick Viñales, qui s’est souvenu de sa victoire au Grand Prix des Pays-Bas en 2019. En plus de cette course, le pilote Yamaha a parlé de nombreuses choses liées au monde de la MotoGP.

Viñales a commencé par commenter la façon dont il fait face à cette période d’enfermement : « Je récupère de vieilles habitudes et fais des choses que je ne faisais plus régulièrement. » Puis Maverick a évoqué Assen 2019 comme l’une de ses trois courses les plus importantes. « Je mets ce GP dans mon top trois. Comme le titre Moto3 est si loin en arrière, il perd de son importance. Silverstone 2016, c’est bien (première victoire en MotoGP, NDLR), mais l’Australie 2018, pour moi, c’est la meilleure, j’en avais besoin. » D’ailleurs, c’est une victoire qu’il aime particulièrement. « C’est le feeling avec la piste (de Phillip Island, NDLR). Avec n’importe quel moto, je m’en sortirais bien là-bas. »

Un nom important pour Yamaha pendant cette année 2019 était celui de Fabio Quartararo. La recrue a donné à la marque japonaise une bouffée d’air frais à un moment où elle traversait certaines difficultés. « C’est compliqué quand vous êtes dans une équipe d’usine. J’ai tellement essayé en deux ans qu’on ne savait même plus où on en était. Fabio a roulé sans toucher un seul clic, il était très habile. Nous n’avions rien tenté depuis Jerez. Fabio travaille bien sous pression. Il a un très bon niveau. »

Mais ce « clic » dont parle Maverick a également coïncidé avec des changements dans sa propre équipe et dans sa mentalité. « Toute l’équipe était sous pression parce que je voulais gagner le Championnat du Monde. »

« Si vous voulez gagner un Championnat du monde, vous devez être premier, deuxième ou troisième de chaque Grand Prix. C’est le but de chacun d’entre nous. Nous avons un nouveau dispositif de démarrage qui fonctionne très bien. Maintenant, tout le monde le fait. C’est pour cela que je travaille, le but de ma vie est d’être Champion du Monde, il n’y en a pas d’autre. »

Maverick a ensuite parlé des conditions dans lesquelles se trouve actuellement sa Yamaha, qui, lors des tests, s’est révélée plutôt bonne. « Le rythme est le point fort de la Yamaha. Et cette année, j’y ai travaillé encore plus. Les fois où je l’ai poussée au maximum, la moto a parfaitement fonctionné et m’a fait me sentir à l’aise. »

En ce qui concerne la vitesse de pointe, « la moto va beaucoup plus vite. Nous avons gagné au moins 6-7 km/h. Cela se voit. J’ai essayé de suivre la Ducati et la Honda lors des essais de pré saison et elles ne nous prennent plus autant. Et sans oublier Suzuki, qui a également fait du bon travail pendant la pré saison. Au Qatar, ils ont été très rapides et très bien placés. Le premier jour, je me suis arrêté plus tôt à cause des pneus, je suis allé voir la piste et la moto la plus complète que j’ai vue était peut-être la Suzuki. »

Viñales dit qu’il se sent très bien là où il est et sait que Yamaha est un bon endroit pour réaliser son grand rêve. « Je m’entends très bien avec Lin Jarvis, chaque année la relation s’améliore. Yamaha a vu que j’ai fait un changement assez important et ils l’ont apprécié. Je me sens bien avec Yamaha, j’ai hâte, je sais que j’ai droit au titre avec eux. Je suis très satisfait et très fier de ce que Yamaha m’a transmis cette année, heureux d’être au premier plan chez Yamaha. Nous formons une grande équipe, nous n’avons rien à envier aux autres. »

Concernant ses rivaux, il a commencé par faire référence à Jorge Lorenzo, qui est passé du statut de rival à celui d’allié. « Il m’a surpris avec la Honda. C’était le genre de gars qui pensait qu’il irait vite. Marc sait comment la conduire. Maintenant, en tant que pilote d’essai, il peut aider, notamment en testant de nouvelles pièces lors d’un week-end de Grand Prix. C’est là que ça se voit. Il saura si ça va mieux ou moins bien. Le rôle que Yamaha doit jouer n’est pas de nous donner de nouvelles pièces à tester le week-end. »

Il a finalement parlé du grand rival à battre, l’actuel Champion du Monde, Marc Márquez. « La relation est cordiale, elle est bonne, nous nous comprenons. Nous sommes rivaux sur la piste, comme avec n’importe qui. Tout le monde sait qu’il est le rival à battre, nous allons à 200 %. »

 

Source : DAZN

Photos © Yamaha



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP