Après la suspension d’Andrea Iannone pour 18 mois en raison d’un test de dopage positif, Massimo Rivola, le Directeur d’Aprilia Racing, n’est pas le seul à soutenir l’Italien. Max Biaggi voit également une contradiction dans ce jugement.

Andrea Iannone doit payer cher les résultats des tests de dopage positifs promulgués à la suite des examens auxquels il avait été soumis après le Grand Prix de Malaisie le 3 novembre 2019 : Les juges de la FIM ont imposé une suspension de 18 mois à l’Italien, qui ne prendra fin que le 16 juin 2021. Et ce malgré le fait que, selon Massimo Rivola, Directeur d’Aprilia Racing, ils aient reconnu l’utilisation involontaire de la substance interdite qu’est la drostanolone.

Max Biaggi a également adopté le même point de vue. Le quadruple champion du monde 250 cm3 a expliqué dans une interview accordée à SkySport.it : « On sait qu’il n’y avait pas d’intention, mais il a quand même été puni. Cela me semble être une contradiction, car il a été pratiquement acquitté, mais aussi condamné. »

« Je ne pense pas que ce soit la fin de l’affaire, peut-être devons-nous clarifier la décision avec l’aide du Tribunal des sports TAS. »

Pour le romain de 48 ans, désormais monégasque et patron d’une équipe Moto3 en Grand Prix, « Pour tout athlète, une telle décision n’est pas seulement désagréable, elle est aussi très démotivante, car elle vous assomme. Elle vous enlève le désir de faire quoi que ce soit. »

« Un athlète se prépare jour après jour et pas à pas pour garder la forme. Un tel jugement ferait tomber n’importe qui. »

« Il est difficile de se mettre à sa place. J’espère qu’il est assez fort pour bien le surmonter. Comme les gens d’Aprilia, je le soutiens et j’espére que les choses vont s’arranger pour le mieux. »

De son côté, le Directeur d’Aprilia Racing Massimo Rivola a exprimé sans ambiguïté son soutien à son pilote : « la peine nous a déroutés en raison de la punition infligée à Andrea, mais nous a laissés très satisfaits pour les raisons qui la sous-tendent. Les juges ont reconnu la bonne foi absolue d’Andrea et son innocence, confirmant la thèse de la contamination alimentaire. »

« C’est pourquoi la sanction imposée n’a aucun sens, car à la lumière des raisons avancées par les juges eux-mêmes, Andrea aurait dû être acquitté comme cela s’est toujours produit avec d’autres athlètes contaminés. Mais cette situation nous donne beaucoup d’espoir avec l’appel, que nous espérons être rapide. Nous voulons voir Andrea monter sur son Aprilia RS-GP, nous serons à ses côtés jusqu’à la fin de cette affaire et nous le soutiendrons dans l’appel »

Le calendrier actuel des GP de moto 2020.

08 mars : Doha/Q (sans MotoGP)

31 mai : Mugello/I

07 juin : Barcelone / E

21 juin : Sachsenring/D

28 juin : Assen/NL

12 juillet : KymiRing/SF

09 août : Brno/CZ

16 août : Red Bull Ring/A

30 août : Silverstone/UK

13 septembre : Misano/I

27 septembre : Aragón/E

04 octobre : Buriram/TH

18 octobre : Motegi/J

25 octobre : Phillip Island/AUS

01 novembre : Sepang /MAL

15 novembre : Texas/États-Unis

22 novembre : Les Termas/Argentine

29 novembre : Valence/E

Jusqu’à présent, pas encore de nouvelle date pour Jerez/E et Le Mans/F

Source : SkySport.it

Photos © Worldsbk.com, Motogp.com / Dorna, Aprilia




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Iannone

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini