Depuis l’année dernière, Max Biaggi est l’heureux propriétaire de sa propre équipe en Moto3. En 2019, il a obtenu un bon résultat avec un seul pilote dans le Sterilgarda Max Racing Team : Arón Canet (KTM) a en effet terminé brillamment deuxième du Championnat du Monde. Cette saison, Romano Fenati et Alonso López, sur Husqvarna, ont commencé modestement la saison, avec la treizième place au Qatar pour López et la dix-septième pour Fenati.

Mais Biaggi fait confiance à ses pilotes : « Romano a beaucoup d’expérience, il peut viser le trio de tête du Championnat. Alonso, en revanche, n’a que 18 ans, mais il a fait d’excellents progrès l’année dernière. Ils peuvent bien faire. »

C’est le 6 novembre 2005 que « le Pirate » a participé à sa dernière course de MotoGP en terminant sixième à Valence pour le compte du Repsol Honda Team, en tant que coéquipier de Nicky Hayden. Puis Max Biaggi est revenu dans le paddock en tant que propriétaire d’équipe et il souffre plus aujourd’hui qu’à l’époque d’après ses dires. Pour Biaggi lui-même, c’était un grand changement, en tant qu’ancien pilote, de regarder désormais depuis les coulisses.

« Ce sont deux mondes complètement différents, estime Massimiliano. En tant que pilote, vous savez que tout le monde travaille pour vous pour obtenir de bons résultats. Si, en revanche, vous êtes celui qui dirige l’équipe, vous êtes celui qui doit donner le meilleur aux coureurs, tant en termes de ressources financières qu’en termes de technologie et de personnel. »

De plus, en tant qu’ancien pilote, il partage également son expérience avec ses protégés : « C’est toujours bien de pouvoir donner aux gars ce petit plus. Parfois, ils viennent me voir pour me demander des conseils et je suis heureux de les leur donner ».

Suivre les courses de l’extérieur est une expérience complètement différente de celle que Biaggi vivait lorsqu’il pilotait lui-même. « Je croise les doigts avant le départ et j’espère qu’il n’y aura pas d’accident dans le premier virage. Je suis très sensible à cet égard. C’est différent d’avant » reconnait-il.

« En tant que pilote, vous vous efforcez de ne pas gâcher le départ et de bien passer le premier virage. Pendant la course, on ne pense qu’à la stratégie. C’est dans votre tête parce que vous ne pouvez pas communiquer avec les stands. Tout dépend de vous. En tant que propriétaire de l’équipe, je ne peux plus rien faire. »

 

 

Source :Motorsport-total.com

Photos © MotoGP.com / Dorna, Max Racing Team



Tous les articles sur les Pilotes : Alonso Lopez, Aron Canet, Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Max Racing Team