MotoGP Michele Pirro Ducati VIDEO : “à Sepang, c’est sûr, qu’il y aura quelque chose de nouveau”

par | 29 novembre 2021

Michele Pirro est le pilote test Ducati depuis maintenant une dizaine d’années et il est donc bien placé pour se rendre compte de l’évolution d’une Desmosedici qui est à présent devenue une référence en MotoGP. C’était loin d’être gagné à ses débuts et c’est tout à l’honneur de Gigi Dall’Igna et de son équipe d’en être arrivé là. Pourtant, lorsque l’on regarde le bilan de la saison, c’est une Yamaha qu’a piloté le Champion du Monde en MotoGP mais aussi en WSBK. L’échéance de 2022 se révèle donc d’autant plus importante pour la firme de Borgo Panigale…

Pour 2022, tout semble tellement si bien en place chez Ducati en MotoGP que le scénario d’une chronique annoncée d’un titre pilotes en Grand Prix chez les rouges semble cousu de fil blanc. Le couple Bagnaia-Ducati est un vrai épouvantail, et d’autant plus qu’il y aura avec lui sept autres Desmosedici avec des pilotes talentueux dessus au départ de la prochaine saison. Chez les concurrents, c’est la panique, et cela amuse un Michele Pirro pilote test de la marque transalpine et qui se souvient de ses débuts :  « il y a dix ans, quand j’ai rejoint Ducati, personne ne voulait de notre moto » dit-il depuis le Salon de Milan au micro de GPOne.

« Maintenant, nous sommes devenus la référence et même les Japonais ont commencé à s’inspirer et à copier. C’est agréable de voir des motos qui ressemblent à la Ducati confirmer le travail effectué. Avant, peut-être que la Ducati était une moto construite sur un seul pilote, comme Stoner, mais maintenant elle est très polyvalente » sourit Pirro qui reste néanmoins les pieds sur terre : « seuls les faits comptent et rien d’autre. Chez Ducati, les dirigeants sont bien conscients de ce qui a été fait pendant cette période et il n’y a pas besoin d’ajouter quoi que ce soit d’autre. Personnellement je suis content, car Ducati est une référence sur la piste et tout cela me rend fier. Evidemment il y a un gros défi, comme le Championnat du Monde, où le but sera de le gagner ».

Michael Pirro, Ducati Lenovo Team, Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini

Michele Pirro : “nous devons continuer à travailler car nous ne savons pas ce que font les autres”

Et la victoire ne viendra pas naturellement, malgré les augures actuellement favorables : « je pense qu’un travail important a été fait chez Ducati. Cependant, nous devons continuer à travailler car nous ne savons pas ce que font les autres fabricants. C’est un peu l’histoire du sport, mais aussi du quotidien, où le but est d’aller à la recherche du meilleur. Vous pouvez toujours faire plus, mais sans reculer ni commettre d’erreurs simplement parce que vous cherchez quelque chose à tout prix ».

Il termine : « l’important sera de repartir de là où nous avons fini, étant donné que la moto n’a pas besoin de révolutions. C’est sûr que les tests de Sepang seront intéressants. Je serai de retour dans deux mois et je suis curieux de comparer les données de la dernière fois avec celles d’aujourd’hui. C’est sûr qu’il y aura quelque chose de nouveau ». Une dernière précision qui fera froid dans le dos des adversaires. En attendant, voilà comment une GP22 passe de 0 à 100 km/h en à peine plus de 2 secondes…

Tous les articles sur les Pilotes : Michele Pirro

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team