[Street] Les constructeurs Européens présentent leur futur à l’horizon 2030, et il est électrique

par | 29 novembre 2021

Le 17 novembre 2021, l’ACEM (Association Européenne des Constructeurs Motocyclistes) a organisé une conférence en ligne pour présenter sa Vision 2030+. Les documents stratégiques établissent une feuille de route pour l’industrie européenne de la moto afin de poursuivre son développement en conjonction avec les objectifs régionaux de décarbonation. Des décideurs politiques du Parlement européen et de la Commission européenne étaient présents ainsi que des leaders de l’industrie.

2021 a été une année charnière pour de nombreux constructeurs européens de motos. Energica a connu une croissance massive pendant la pandémie, BMW a dévoilé son concept de scooter électrique CE 04 et Ducati a annoncé qu’il succèderait à Energica en tant que fournisseur exclusif du Championnat MotoE en 2023. Malgré la croissance et le développement du secteur de la mobilité électrique, l’ACEM veut aller beaucoup plus loin d’ici 2030.

« La Vision 2030+ que nous présentons aujourd’hui est le résultat d’une réflexion à long terme au plus haut niveau de l’industrie européenne de la moto », a déclaré le vice-président et directeur de BMW Motorcycles, le Dr Markus Schramm. « Vision 2030+ concerne l’avenir de la mobilité, mais aussi la contribution précieuse que notre industrie peut apporter pour aider l’Europe à atteindre ses objectifs dans des domaines tels que la politique industrielle, la décarbonation et la sécurité routière. »

 

 

Les différents intervenants ont souligné l’importance de la coopération entre les fabricants tels que le consortium concernant le standard de développement des batteries, mais ont également noté que les carburants alternatifs jouent un rôle majeur dans la réalisation des objectifs futurs. Bien que Ducati ait récemment annoncé son engagement en MotoE, la marque de Bologne a également exprimé son intérêt pour les carburants alternatifs.

De nouvelles propositions telles que le ‘Fit for 55’ et les initiatives de déploiement de carburants alternatifs visent toutes à atteindre les objectifs fixés par le Green Deal Européen et la loi européenne sur le climat. En vertu des deux projets de loi, l’UE devrait réduire ses émissions de 55 % d’ici 2030.

« Grâce à cette Vision 2030+, l’industrie de la moto se prépare à faire partie du système de transport européen de demain, avec des produits avancés et de plus en plus durables répondant à différents besoins sociétaux, tels que la mobilité personnelle, les loisirs et les livraisons du dernier kilomètre », a conclu le Secrétaire Général de l’ACEM, Antonio Perlot. « La reconnaissance et le soutien des décideurs politiques seront essentiels pour en faire une réalité. »

Alors que les constructeurs Japonais semblent s’accorder sur le développement des moteurs à hydrogène, les Européens envisagent leur futur électrique. La concurrence s’annonce rude concernant la mobilité verte !