Entre Jack Miller et le tracé de Misano la relation n’a jamais été fructueuse en course. Son meilleur résultat depuis qu’il y est pilote de Grand Prix est une sixième place en 2017. Il y a donc une revanche à prendre sur le sort pour l’Australien dans ce quatorzième rendez-vous de la saison. Justement, la GP21 a souvent montré cette année qu’elle pouvait vaincre le signe indien…

Le bilan de Jack Miller à Misano depuis qu’il est pilote MotoGP n’est pas ce que l’on peut qualifier d’enthousiasmant.  Heureusement, avant, il y a eu l’édition 2014, année où l’Australien s’était qualifié en pole pour terminer troisième de la course Moto3. La suite est moins réjouissante. En 2015, il a terminé 12e en MotoGP après avoir perdu des places en fin de course lorsque sa moto a connu des problèmes électriques. Il s’est qualifié 17e en 2016 mais a abandonné le dimanche matin après des problèmes avec sa main blessée lors du Grand Prix d’Autriche.

En 2017, Miller était 14e sur la grille et a terminé la course en sixième position. En 2018, il s’est qualifié en deuxième position et, avec Lorenzo en pole position, c’était le cinquième doublé Ducati sur la grille en MotoGP et la première dans des Grands Prix consécutifs. Il a chuté au 3e tour au virage 14 alors qu’il roulait en quatrième position. En 2019, il s’est qualifié en 16e position après avoir lutté avec les pneus, mais a réussi à terminer la course en neuvième position en tant que deuxième pilote Ducati.

Lors du Grand Prix de Saint-Marin 2020, il s’est qualifié troisième et il est resté troisième au début de la course avant de redescendre et de prendre finalement la neuvième place avant d’être classé huitième en raison de la pénalité de Nakagami, et après avoir souffert avec ses pneus du côté gauche.

Rider reacts_Jack Miller_ARA_2021

Jack Miller garde le souvenir de la protection de visière de Quartararo

Lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne 2020, il s’est qualifié en deuxième position après être passé par la Q1, mais a abandonné la course après que son filtre à air a eu avalé une protection de visière de Quartararo dans le deuxième tour.

Malgré cette vraie série noire, le pilote en rouge Jack Miller, après avoir terminé le Grand Prix d’Aragon en cinquième position, est prêt pour le Grand Prix de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini, la quatorzième étape du Championnat du monde 2021. « Je suis ravi d’être de retour à Misano ! » s’enthousiasme l’équipier de Pecco Bagnaia qui prend le dessus dans le box Ducati. « C’est notre deuxième course à domicile et l’ambiance est toujours incroyable, avec nos fans présents sur la tribune Ducati ».

« Le Grand Prix d’Aragon de dimanche dernier ne s’est pas déroulé exactement comme nous l’espérions, mais lors des dernières courses, mon ressenti sur la GP de Desmosedici a été très positif et cela me rend très confiant ! Je suis déterminé à finir notre Grand Prix à domicile avec un bon résultat ! ». Au championnat, Jack Miller ne recolle pas aux leaders en lice pour le titre, mais voit en revanche grossir la menace Aleix Espargaró sur son Aprilia tout en gardant un œil sur Brad Binder et sa KTM.

Jack Miller

MotoGP Misano 1 (14/18) : les horaires

Vendredi 17 septembre

Moto3 Essais libres 1 :   09h00-09h40

MotoGP Essais libres 1 : 09h55-10h40

Moto2 Essais libres 1 :   10h55-11h35

Moto3 Essais libres 2 :   13h15-13h55

MotoGP Essais libres 2 : 14h10-14h55

Moto2 Essais libres 2 :  15h10-15h50

Samedi 18 septembre

Moto3 Essais libres 3 : 09h00-09h40

MotoGP Essais libres 3 : 09h55-10h40

Moto2 Essais libre 3 :     10h55-11h35

Moto3 Q1 : 12h35-12h50

Moto3 Q2 : 13h00-13h15

MotoGP Essais libre 4 : 13h30-14h00

MotoGP Q1 :     14h10-14h25

MotoGP Q2 :     14h35-14h50

Moto2 Q1 :        15h10-15h25

Moto2 Q2 :        15h35-15h50

Dimanche 19 septembre

Moto3 WUP       08h20-08h40

Moto2 WUP       08h50-09h10

MotoGP WUP    09h40-10h00

Moto3 Course   11h00    23 Tours

Moto2 Course   12h20    25 Tours

MotoGP Course 14h00   27 Tours



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team