Ce jeudi 16 septembre 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, en prélude au Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui tentera ce weekend de confirmer sa récente bonne prestation de la semaine dernière en Aragon, où il a fini sur la deuxième marche du podium après une belle bagarre face à Pecco Bagnaia.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez sans la moindre mise en forme.


 

Marc, vous avez décroché une deuxième place incroyable le weekend dernier en Aragón. Vous avez véritablement assuré le spectacle, et vous arrivez cette fois-ci sur un autre tracé où vous détenez de belles statistiques. Pensez-vous que vous allez pouvoir poursuivre sur votre lancée à Misano, ou bien vous attendez-vous à une manche plus difficile ?

« C’était bien sûr génial que de faire mon retour sur le podium en Aragón, et cela me donne un surplus de motivation pour continuer à progresser. Mais je dois à la vérité de dire que je m’attends à ce que nous redescendions un peu de notre nuage, ici, à Misano. Nous ne sommes pas si loin des meilleurs gars, mais je ne peux pas dire non plus que je suis revenu à mon meilleur niveau et que je pilote comme je le veux. Je pense que je vais savoir dès les FP1 ce que je peux attendre de ce weekend. Mais mon objectif sera bien sûr d’être de nouveau proche des gars de devant. »

“Je vais savoir dès les FP1 ce que je peux attendre de ce weekend”

 

Vous êtes hors-jeu pour le championnat cette saison, et toute votre attention est désormais tournée vers la préparation de 2022. Dans cette perspective, peut-on dire que les deux journées d’essais qui sont prévues après ce Grand Prix vont être décisives ?

« Il est clair que les journées d’essais prévues mardi et mercredi prochains vont être très importantes et vont nous permettre de tester de nouvelles choses en vue de l’an prochain. Nous évoluons sur des prototypes, donc des machines qui sont par définition en constante évolution. Nous allons donc mettre à profit ces deux jours pour améliorer la moto, et de mon côté je vais aussi faire en sorte de progresser au niveau de mes performances. Je pense que si nous parvenons à progresser sur les deux tableaux, alors nous serons en mesure de nous battre pour le championnat. Mais si nous péchons sur l’un d’entre eux, alors il est clair que cela sera plus difficile. »

“Je m’attends à ce que nous redescendions de notre nuage ici”

 

 

Est-ce que vous arrivez à prendre du plaisir en courant à présent, ou bien est-ce que vous rencontrez justement plus de problème au guidon sitôt que vous cherchez à “vous libérer” ?

« Pour l’instant j’essaie de hausser mon niveau de jeu, mais je dois dire que je ne prends aucun plaisir. Pour l’instant il m’arrive de prendre parfois du plaisir, mais cela ne concerne que quelques tours ici et là, ou bien quelques virages. Après, quand vous avez mal, il est évident que vous ne prenez pas de plaisir. J’arrive à prendre du plaisir par moment, mais l’objectif est de profiter bien plus sur la moto, et ce n’est qu’à ce moment-là que je serai davantage compétitif. »

Lors de l’une des conférences de presse en Aragón, vous avez eu des propos sibyllins au sujet de votre épaule. Doit-on comprendre qu’une nouvelle opération est à l’ordre du jour, ou que vous souhaitez revoir la façon dont vous traitez votre épaule ?

« Non, l’idée pour l’instant est de bien comprendre comment progresser lors des prochaines manches jusqu’à Austin, et ensuite profiter des deux semaines de repos pour travailler tranquillement à la maison pour franchir un nouveau cap, car pour l’heure j’ai besoin de trois jours de répit après chaque weekend de course, et c’est beaucoup. »

« Si je ne bénéficie pas de ce repos, alors j’ai plus de douleur et il me faut deux ou trois jours supplémentaires pour récupérer, et bien souvent c’est trop tard car je suis déjà en partance pour un autre circuit. Je n’ai jamais travaillé de la sorte, et j’observe un plan bien spécifique en ce moment. Le plan principal pour moi est de continuer à bosser sur ma condition physique. »

Classement du championnat du monde des pilotes :

Aragon




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team